Politique : Danielle Selvon une menace ?

Avec le soutien de
La députée et avocate est descendue dans la rue pour soutenir les marchands ambulants le 20 avril.

La députée et avocate est descendue dans la rue pour soutenir les marchands ambulants, le 20 avril.

Incontournable. C’est l’impression qui prévaut quand on décortique l’influence de la députée Danielle Selvon dans le bras de fer qui oppose les marchands ambulants de Port-Louis aux autorités gouvernementales, ainsi qu’à la mairie de Port-Louis. Plusieurs députés de l’opposition ont été vus aux côtés des marchands ambulants depuis le mardi 19 avril. Mais l’un d’entre eux est allé au-delà du simple soutien. Si Danielle Selvon maintient que son action est purement «spirituelle et humanitaire», cela lui fait gagner à la fois beaucoup de points, tout en augmentant le nombre de ses opposants dans les circonscriptions de la capitale.

Les marchands ont un poids électoral non négligeable dans les circonscriptions 2 et 3. Ils estiment qu’avec ces événements, leur soutien à certains partis politiques se renforce à Port-Louis alors qu’un autre parti risque, lui, de disparaître des quatre circonscriptions de la capitale. «Certains députés indépendants pourront être élus mais pas ceux de ce parti», estiment les marchands. La députée dissidente du MSM est souvent aperçue dans sa circonscription et même dans les autres circonscriptions de la capitale, intervenant sur des problèmes de drains, d’infrastructures et mêmes des problèmes liés à la pauvreté. Pour elle, cela n’a rien de politique. Même si elle est une politicienne.

La popularité de Danielle Selvon connaît apparemment une montée graduelle. Elle s’aligne sur les prises de position de certains leaders religieux populaires de Port-Louis concernant la problématique des marchands ambulants. Son soutien à ces derniers pourrait lui rapporter beaucoup en termes de votes si jamais elle se représente lors des prochaines élections. Ce qui fait d’elle un obstacle majeur pour certains partis.

Dans la rue, les colporteurs ne cessent de rappeler la présence de Danielle Selvon à leurs côtés. Une action qui serait très appréciée de tous. «Danielle Selvon s’est aventurée là où aucun politicien ne veut s’aventurer», affirme Hydar Ryman, président de l’association des marchands ambulants.

ASILE POLITIQUE

Mais la députée indépendante de la circonscription nº 1 pourrait être prochainement inquiétée par la police pour avoir «incité à la haine contre le gouvernement». Danielle Selvon, qui est également avocate, a déjà préparé sa réplique et ses réponses au cas où elle devra faire une déposition. «There is no case to answer», fulmine la députée de Grande-Rivière-Nord-Ouest–Port-Louis-Ouest. Elle affirme qu’elle a demandé aux marchands de simplement faire part de leur mécontentement. «J’ai été reçue au bureau du Premier ministre pour discuter de ce problème et j’ai même soumis des propositions. Mais le ministre Anwar Husnoo a refusé le dialogue.»

Danielle Selvon a même pensé à demander l’asile politique, suite à la menace qui pèse sur elle. Elle dit avoir déjà songé à un pays et attend le dénouement des événements. Toutefois, du côté de la majorité, et surtout au MSM, on estime qu’elle n’est pas sérieuse à propos de cette demande.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires