Akilesh Deerpalsing: «J’ai abandonné un salaire dépassant Rs 200 000 pour servir le pays»

Avec le soutien de
 Roshi Bhadain, le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance, comptait Akilesh Deerpalsing parmi ses conseillers en janvier 2016. 

Roshi Bhadain, le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance, comptait Akilesh Deerpalsing parmi ses conseillers en janvier 2016.  

À la demande de Rajesh Bhagwan, les salaires des conseillers de Roshi Bhadain, dont celui d’Akilesh Deerpalsing, ont été déposés à l’Assemblée nationale. Le jeune homme, bras droit du ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance, touchait en décembre 2015 Rs 125 000 net pour un salaire de base de Rs 89 000. Entre-temps, il a démissionné du poste de conseiller pour siéger au conseil d’administration de la Financial Services Commission.

Akilesh Deerpalsing a accepté de commenter ses revenus et déclare qu’il gagne beaucoup moins depuis qu’il est dans le public. Le jeune homme nous a fait parvenir ses émoluments pour l’année 2014 quand il travaillait comme Senior Manager Assurance Services chez PricewaterhouseCoopers.

«Divisez par 13, et vous obtiendrez un salaire de base de Rs 161 000», dit-il. «À cela il faut ajouter mes travelling allowances, mes commissions, la BMW dont le leasing oscillait entre Rs 30 000 et Rs 40 00, mise à ma disposition. Cela frôle les Rs 250 000. J’ai aussi abandonné le plan de carrière sur lequel j’étais déjà embarqué pour devenir directeur.»

Akilesh Deerpalsing dit ne pas être amer que son salaire actuel ait été publié. «Je suis un partisan de la transparence et du disclosure, et vous constatez de vous-même que je gagne deux voire trois fois moins ici.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires