Pas de frais pour le barachois de Boygah

Avec le soutien de
PHOTO D’ILLUSTRATION.

PHOTO D’ILLUSTRATION.

À des questions de Shakeel Mohamed et Rajesh Bhagwan, le ministre de la Pêche Prem Koonjoo a répondu que le barachois de Poudre-d'Or a été mis à la disposition de Mauricoast Ltd sans bail ni frais, «pour un projet pilote». Il a expliqué que cette compagnie avait fait une demande en juin 2015 et qu’elle a reçu le feu vert en septembre pour occuper 52 hectares en vue de faire de l’aquaculture.

La propriétaire de la société, Yashodah Boygah, devra y élever des concombres de merdes huîtres et des crabes. Selon Prem Koonjoo, ce projet coûtera Rs 100 millions à la compagnie. Le contrat signé avec le ministère de la Pêche est d’une durée de cinq ans et une douzaine de critères devront être respectés sinon il sera annulé.

Shakeel Mohamed a aussi voulu savoir s’il y a eu un exercice à manifestation d’intérêt afin de donner la chance aux diverses entreprises de soumettre leur projet au ministère. Réponse du ministre : «Le barachois est une propriété du gouvernement. Il n’est pas nécessaire de faire de la publicité.» Il a indiqué que trois autres sociétés ont montré de l’intérêt pour le développement des barachois du gouvernement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires