«Le CP ne peut prendre de directives du gouvernement», dit Bérenger

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition lors de son point de presse hebdomadaire, samedi 16 avril.

Le leader de l’opposition lors de son point de presse hebdomadaire, samedi 16 avril.

«Il faut mettre fin à l’ingérence politique.» C’est en ces termes que s’est exprimé le leader de l’opposition lors de son point de presse hebdomadaire, à l’hôtel Hennessy à Ebène, samedi 16 avril. Pour Paul Bérenger, le commissaire de police ne peut prendre de directives du gouvernement.

«Sous le gouvernement de Ramgoolam, mais plus sous celui de SAJ, la police, en particulier la CCID, prend des directives du gouvernement pour arrêter des gens. Avan ti pe aret dimoun bonavini. Maintenant, sur l’ordre du gouvernement, on n’arrête pas les gens qu’il faut arrêter», indique le leader des Mauves. Une situation, dit-il, inacceptable.

Lors de sa Private Notice Questionaxée sur le dossier Yihai, mardi dernier, rappelle Paul Bérenger, le Premier ministre sir Anerood Jugnauth a affirmé qu’il a donné l’ordre à la police de ne pas arrêter Vishnu Lutchmeenaraidoo et Raj Dayal. «Li donn lord mem apre lenket pa bisin personn. Avoy DPP lerla a gete. Du jamais vu», fustige le leader des  Mauves.

Dans le cas de l’ex-ministre de l’Environnement, le leader de l’opposition soutient qu’«le témoin s’est rendu à la commission anticorruption pour dire qu’on fait pression sur lui, et qu’il subit des menaces.» Malgré cela, dit-il, l’ICAC n’a rien fait. Et quant à l’ex-Grand argentier, «li malad kan sa aranz li».

Qu’en est-il du port ? Il existe de nombreux malentendus quant au DP World. «Il serait souhaitable si Xavier-Luc Duval engageait des discussions avec le syndicat et donnait des détails sur le DP World et le port en général», a fait ressortir Paul Bérenger.

D’autre part, le MMM a rendu publique ses propositions pour une nouvelle constitution du parti. Paul Bérenger a expliqué qu’il sera en trois volets. Le premier consacré à la déclaration des principes du parti. «C’est une réactualisation de notre programme. C’est un très beau texte», commente Paul Bérenger. La deuxième partie traite le code de conduite. «Je ne crois pas qu’il y aura de gros polémiques à ce sujet», estime-t-il. Et le dernier morceau concerne le statut du MMM. «C’est très idéaliste, et très compliqué à mettre en pratique et gérer», prévient le leader des mauves. Et d’ajouter que ces propositions du task force seront débattues au bureau politique du parti avant d’être examinées par le comité central et finalement amenés devant une assemblée des délégués spéciale. Par ailleurs, une autre assemblée des délégués spéciale se tiendra le 22 mai prochain où ces derniers s’intéresseront à l’actualité politique. 

Une constitution pour le 21ème siècle by L'express Maurice

Note Explicative: La Task Force du MMM by L'express Maurice

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires