Affectations: «Ma relation avec Nando Bodha est sans rapport», dit Kailash Trilochun

Avec le soutien de
Kailash Trilochun confirme qu’il est le conseil légal de la RDA.

Kailash Trilochun confirme qu’il est le conseil  juridique de la RDA.

Il a touché Rs 3,3 millions en tant que conseil juridique de l’Information and Communication Technologies Authority (ICTA), de mai 2015 à mars 2016. Kailash Trilochun, qui est le beau-frère du ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Nando Bodha, affirme toutefois que sa relation avec le ministre est «sans rapport».

Le paiement de Rs 3,3 millions est évoqué dans une réponse écrite et déposée à l’Assemblée nationale après une question posée au Premier ministre, le mardi 5 avril. Et le Whip de l’opposition Rajesh Bhagwan ne compte pas lâcher l’affaire. Il reviendra à la charge avec une question, le mardi 12 avril. Il souhaite savoir qui est le conseil juridique de la Road Development Authority (RDA). «Est-ce que Kailash Trilochun est le nouveau blue-eyed boydu Premier ministre? Est-ce qu’il bénéficie de toutes ces affectations, étant le saru bhai de Nando Bodha? s’interroge-t-il. Cela ressemble beaucoup à une politique de la famille.»

Face à ces insinuations, Kailash Trilochun tient à remettre les pendules à l’heure. Il précise qu’il est toujours le conseil juridique de l’ICTA. «Après une rencontre avec le ministre à la tête de l’autorité, il m’a été demandé de continuer de conseiller l’ICTA. La prochaine affaire débutera le 2 mai et elle concerne une réclamation de dommages», explique-t-il. Et d’ajouter que ces réclamations avoisinent les Rs 1,1 milliard.

«Je suis un membre indépendant du barreau, à la tête de Kailash Trilochun Chambers. Tout ce que fait mon cabinet actuellement a été fait dans le passé par cinq cabinets différents, dont Moollan Chambers, Servansingh, Joy Beeharry, Yatin Varma et Sanjay Bhuckory», précise-t-il. Et d’ajouter que son cabinet a permis de récupérer Rs 20 millions. Des procédures en vue de récupérer des paiements d’un montant de Rs 50 millions sont en cours, ajoute-t-il.

L’homme de loi soutient que ses prédécesseurs avaient demandé Rs 1,7 million pour un seul cas «standard». Et d’enchaîner qu’un autre avocat aurait demandé, avant même le début d’une affaire, Rs 200 000 pour quatre renvois.

En ce qui concerne la RDA, Kailash Trilochun confirme qu’il y exerce en tant que conseil juridique. «Mon cabinet a été sélectionné après un exercice d’appel à candidatures. Je reçois Rs 40 000 par mois pour des conseils et les frais de notaire.»

Qu’en est-il de toute la polémique entourant ses diverses affectations? «En tant qu’avocat, des gens viennent me voir à mon cabinet. Que ce soit du secteur public ou privé, je suis lié par le devoir et je donne le meilleur de moi-même pour les conseiller», a-t-il répliqué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires