Vancouver Fashion Week: Samuel Yeung porte haut les couleurs de Maurice

Avec le soutien de

De retour à Maurice après avoir pris part à la Vancouver Fashion Week, qui s’est tenue du 14 au 20 mars au Canada, le designer Samuel Yeung se dit ravi et impressionné. «Cette fashion week était totalement différente de mes précédentes expériences ; je l’ai vécue à fond, avec tout le stress et la joie que peut apporter un tel événement», dit-il. Le styliste était le seul Mauricien à avoir été sélectionné pour cette manifestation. C’est aux côtés d’une centaine de designers, originaires d’une vingtaine de pays, que notre compatriote a présenté sa collection.

«Je n’avais plus conscience du temps qui passait. Tout est allé si vite ; à 200 à l’heure. J’avais des difficultés à choisir mon mannequin vu qu’elles étaient toutes belles et grandes. J’ai finalement opté pour Georgia. Dans les vestiaires, les vêtements lui allaient bien mais sur le catwalk, elle était époustouflante», relate Samuel Yeung avec émotion. «Quand je l’ai vue défiler, je n’ai pu m’empêcher de penser au travail accompli depuis vingt ans; aux hauts et aux bas. Cela n’a pas été facile mais j’ai persévéré. J’ai pensé aussi à ceux qui m’ont aidé à mettre sur pied ma collection, à ma famille. J’aurais tant voulu qu’elle soit là.» Selon lui, les retombées ont été plus que positives. «Beaucoup de personnes sont venues me voir. Le sac que j’ai créé a eu énormément de succès. Tout le monde en voulait un

Le styliste tient à mentionner le professionnalisme dont a fait preuve l’équipe organisatrice de la fashion week. «Grâce à leur savoir-faire, la semaine s’est passée dans une bonne ambiance», affirme-t-il. Les organisateurs lui ont en outre permis de faire de fructueuses rencontres avec «des acheteurs locaux». «Nous avons même eu droit à un atelier sur la façon de faire du business au niveau du Canada et à l’international. C’était une excellente expérience. J’ai rencontré des designers venant des quatre coins du monde. Je me suis fait des amis et suis entré en contact avec bon nombre de gens», poursuit Samuel Yeung. Et d’ajouter : «Si Maurice pouvait apprendre de la mode, nous pourrions aller tellement plus loin.»

L’intensité de la Vancouver Fashion Week, Samuel Yeung n’est pas près de l’oublier. Le designer poursuit sa carrière s’articulant autour du Beau et nourrie de rêves. Quant aux vêtements inspirés des tableaux du peintre Jean-Claude Baissac, qui lui ont valu des éloges au Canada, ils feront assurément encore parler d’eux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires