Voyages de Hanoomanjee : la vérité que SAJ n’a pas voulu dévoiler

Avec le soutien de
Le chef du gouvernement a invoqué la séparation de pouvoirs pour ne pas répondre à la question sur les voyages de la Speaker.

Le chef du gouvernement a évoqué la séparation des pouvoirs pour éviter de répondre à la question sur les voyages de la speaker.

Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a refusé, mardi au Parlement, de répondre à une question d’Aadil Ameer Meea sur les voyages de la speaker . L’express s’est, toutefois, procuré cette liste de voyages imputés à Maya Hanoomanjee. Celle-ci détaille les per diem payés à la speaker pour ses 11 missions, soit un total de Rs 2,3 millions. Dépendant des pays visités, les per diem pour les ministres et la speaker varient entre $ 550 et $ 980.

Invitée à commenter pour nous cette liste, Maya Hanoomanjee s’est plainte d’une fuite d’informations à son bureau. «C’est grave ce qui s’est passé.» Pas question pour elle de rester les bras croisés, après que les détails de ses voyages ont été rendus publics. D’autant plus que ces documents sont «confidentiels», insiste-t-elle. «Je veux savoir d’où proviennent ces fuites.» Raison pour laquelle elle compte faire ouvrir une enquête.

Sollicité, le Chief Whip Mahen Jhugroo s’étonne, lui aussi, que de tels documents aient été rendus publics. La réplique ne se fera pas attendre, fait-il clairement comprendre. «Maintenant, c’est à notre tour de demander des informations sur les voyages des députés du MMM. Le public doit connaître la vérité autour de leurs voyages. Nous comptons leur poser des questions prochainement.»

Au sein de l’opposition mauve, on affiche la sérénité. Nous n’avons rien à cacher, souligne Aadil Ameer Meea. «Tous les voyages effectués par les députés du MMM sont connus par le gouvernement. Donc il n’y a aucun problème qu’ils soient rendus publics.»

Dans la foulée, le député lance un appel pour que tous les voyages effectués, tant par le chef du gouvernement que par les autres ministres, soient rendus publics.

Par ailleurs, fait remarquer Aadil Ameer Meea, il ne veut pas savoir si la speaker a encouru elle-même les frais de voyages de son époux. Ce qu’il veut savoir, c’est combien de fois ces voyages ont été «upgraded». Et de faire ressortir qu’au Parlement anglais, s’il n’y a pas de questions parlementaires sur le speaker, celui-ci rend publiques, chaque trimestre, ses dépenses.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires