Meeting du MSM: Soodhun prêt à devenir «l’esclave» de SAJ

Avec le soutien de
Showkutally Soodhun lors d’un rassemblement du MSM à la municipalité de Vacoas-Phœnix, le jeudi 7 avril.

Showkutally Soodhun, lors d’un rassemblement du MSM à la municipalité de Vacoas-Phœnix, le jeudi 7 avril.

«Gouvernman pou kit mwa mé zame mo pou kit li.» Du moins,«tant que sir Anerood Jugnauth sera Premier ministre». Showkutally Soodhun a démenti des rumeurs concernant sa démission du gouvernement lors d’un rassemblement du Mouvement socialiste militant (MSM), organisé à la municipalité de Vacoas-Phœnix, le jeudi 7 avril. Selon lui, ces rumeurs émanent du simple fait qu’il a déposé sa voiture en entretien.

Le ministre du Logement et des Terres, qui avait plus d’une heure de retard, a expliqué à l’audience que«mem si mo malad, monn fer enn devwar vini akoz boku rimer pe sirkile ki mo pe kit gouvernman». Il a soutenu que plusieurs campagnes sont menées contre lui. Du coup, il a exprimé sa détermination à demeurer au sein du gouvernement. Il s’est dit prêt à «travay esclav pou SAJ lanwit ek lizour, mem si li bat mwa, li zour mwa, maltret mwa».

Le ministre a aussi énuméré ses réalisations, notamment ses nombreuses collaborations avec l’Arabie saoudite. Après la projection d’une présentation sur Heritage City, il a indiqué que la concrétisation de ce projet sera rendue possible grâce à ses relations, car jeudi, le pays du Golfe aurait «aksepté donn 200 miliar roupi san pran loan». Fait qui reste cependant à vérifier.

«Na pa ékout palab.»

Le ministre a également commenté la victoire du MSM face au Parti travailliste (PTr) concernant la tenue du meeting du 1er-Mai à la place Bazar, Vacoas. Contestant la décision de la mairie d’attribuer l’emplacement au MSM, le PTr avait demandé une révision judiciaire, mais celle-ci a été rejetée il y a quelques jours.

D’autre part, Showkutally Soodhun a salué la transparence du Premier ministre qui «pann ésité pou dir so minis pe koz manti». Acte que, selon lui, son prédécesseur Navin Ramgoolam n’aurait jamais accompli. Les propos à l’encontre de ce dernier ont été des plus virulents lorsqu’il a lancé : «Ramgoolam vagabon pou fer SAJ moral ? Na pa ékout palab.»

En fervent fan du Premier ministre, il a soutenu la décision de celui-ci de ne pas prendre de sanctions contre les membres du gouvernement qui font l’objet d’une enquête. Cela, tant qu’ils ne seront pas reconnus coupables.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires