L’accident fatal impliquant Thierry Henry au centre de la PNQ

Avec le soutien de
Thierry et Vicky Henry en cour de Pamplemousses, le lundi 4 avril.

Thierry et Vicky Henry en cour de Pamplemousses, le lundi 4 avril.

Pourquoi Thierry Henry, qui a été impliqué dans un accident mortel à Bois-Marchand, n’a-t-il pas été appréhendé lorsqu’il a refusé de se soumettre à un alcootest ? Est-ce qu’il démissionnera en tant que Parliamentary Private Secretary (PPS)? C’est ce que voudra savoir Paul Bérenger au Parlement, mardi 4 avril. Le leader de l’opposition adressera sa Private Notice Question (PNQ) au Premier ministre sir Anerood Jugnauth.

Le PPS a, en effet, été impliqué dans un accident qui a coûté la vie à Stéphano André, un habitant de Congomah, âgé de 26 ans, dimanche. Thierry Henry avait, dans un premier temps, affirmé aux enquêteurs du poste de police de Terre-Rouge que c’est son épouse Vicky Henry qui était au volant de la voiture.

Or, il s’est, par la suite, rendu au poste de police pour dire que c’est lui qui conduisait et non son épouse. Le PPS avait été placé en détention avant d’être libéré sous caution, lundi, en cour de Pamplemousses. «Après l’accident, j’étais dans un état de choc, j’ai été emporté par les événements. Mais quand j’ai retrouvé mes esprits, j’ai décidé de prendre mes responsabilités», a déclaré Thierry Henry à sa sortie de cour.

Bhagwan veut des réponses par écrit

Au Parlement, un scénario qui s’est produit la semaine dernière devrait se répéter ce mardi. Le Premier ministre n’a pu répondre qu’à dix questions sur les 21 qui lui étaient adressées lors de la Prime Minister’s Question Time (PMQT) mardi dernier. Aujourd’hui, il s'avère que 24 questions sont à l’agenda.

Face à cette situation, Rajesh Bhagwan, le Whip de l’opposition, demande que les réponses des questions auxquelles SAJ n’a pu répondre soient circulées. Et ce au plus tard dans une semaine. «Si le Premier ministre joue la carte de la transparence et de la bonne gouvernance, qu’il circule ses réponses», nous a-t-il déclaré, lundi.

Le problème émane de deux sources. La première: le fait que le PM occupe aussi le portefeuille des Finances, en remplacement de Vishnu Lutchmeenaraidoo muté aux Affaires étrangères. Le Whip de l’opposition rappelle que SAJ a annoncé la nomination d’un nouveau grand argentier sous peu. «Si tel est le cas, le problème sera résolu, souligne Rajesh Bhagwan. Mais si cette annonce du Premier ministre ne se concrétise pas, nous discuterons au sein du MMM de la marche à suivre

Le MMM compte-t-il proposer un nouvel amendement afin de revoir la tranche de questions ? «On ne sait pas, mais il faut dire que le gouvernement a la majorité au sein des comités pour revoir les Standing Orders», dit Rajesh Bhagwan.

Sollicité, le Chief Whip Mahen Jhugroo est, lui, d’avis que le gouvernement ne peut rien faire à ce stade. Raison pour laquelle il demande aux parlementaires mauves d’en discuter avec la speaker Maya Hanoomanjee s’ils estiment faire face à une injustice.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires