Nouveau congé maladie pour Lutchmeenaraidoo

Avec le soutien de
Le ministre des Affaires étrangères est souffrant depuis plusieurs semaines.

Le ministre des Affaires étrangères est souffrant depuis plusieurs semaines.

Viendra, viendra pas ? Finalement, après de nombreuses spéculations de part et d’autre, Vishnu Lutchmeenaraidoo ne s’est pas rendu à la réunion du Conseil des ministres, ce vendredi matin 1er avril.

En fait, le ministre des Affaires étrangères a prolongé son congé maladie. Il reprend son travail le mercredi 6 avril. Sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth ont été informés de ce développement. C’est ce qui ressort d'une source au ministère.

Alors que Vishnu Lutchmeenaraidoo avait quitté la clinique, le mardi 29 mars, il était attendu à son ministère le lendemain, mais il ne s’était pas présenté. La présence ou non de l’ancien grand argentier au Conseil des ministres était donc bien suivie.

La situation était devenue encore plus tendue avec la déclaration du Premier ministre, mercredi 30 mars au soir. Sir Anerood Jugnauth avait lancé : «Il faudra qu’on se débrouille sans Lutchmeenaraidoo» C’était lors de la célébration de ses 86 ans au château Labourdonnais, à Mapou. Par contre, Pravind Jugnauth avait affirmé son soutien à l’ancien ministre des Finances. Le leader du Mouvement socialiste militant s’exprimait alors à Quartier-Militaire, à l’occasion de l’International Women's Day.

Quelques jours plus tôt, soit le 20 mars, Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui souffrait d’une bronchite aiguë, avait fait une troisième rechute. Six jours auparavant, sir Anerood Jugnauth avait procédé à un réaménagement ministériel lors duquel Vishnu Lutchmeenaraidoo a perdu son maroquin aux Finances.

Qu’en est-il alors de son salaire ? A-t-il touché le même salaire que d’habitude, même après un mois d’indisposition pour cause de maladie ? Une question que beaucoup se posent, surtout après une si longue absence. L’express a posé la question à un haut responsable des ressources humaines au sein de la Fonction publique. La réponse est sans équivoque.

«Il n’y a eu aucune déduction de son salaire de mars. Les ministres ne sont régis par aucun règlement. Ils ne sont pas des employés. Ils n’ont aucun contrat de travail», explique notre interlocuteur. Il souligne que c’est le Premier ministre qui a toutes les prérogatives dans ce genre de situation. C’est sur sa recommandation qu’un ministre est nommé ou  révoqué par le président de la République.

Toutefois, le haut responsable précise que le salaire d’un fonctionnaire reste également inchangé s’il  prend un mois de congé maladie. «Outre les 21 jours de congé maladie par an, ce dernier peut accumuler ses congés jusqu’à 110 jours ouvrables, soit cinq mois s’il ne les prend pas. Et comme la fonction publique est très généreuse, il a aussi droit à une avance  sur ses congés s’il est vraiment malade

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires