La police refuse de rendre les laptops d’Ish Sookun

Avec le soutien de
La charge provisoire de terrorism meeting qui avait été retenue contre Ish Sookun a été rayée en cour de Curepipe, le lundi 28 mars.

La charge provisoire de terrorism meeting qui avait été retenue contre Ish Sookun a été rayée en cour de Curepipe, le lundi 28 mars.

L’ACP Heman Jangi en aurait donné l’ordre. Les trois ordinateurs portables d’Ish Sookun ne lui seront pas rendus «car l’enquête serait toujours en cours», a appris l’informaticien du Central Criminal Investigation Department (CCID).  Alors que la charge provisoire de terrorism meeting a été rayée contre lui en cour de Curepipe, le lundi 28 mars.

Me Erickson Mooneapillay, l’homme de loi d’Ish Sookun, avait demandé au magistrat Prithviraj Balluck que les trois ordinateurs portables, dont un appartenant à La Sentinelle – l’employeur du jeune homme –, saisis par la police, soient restitués au principal concerné. Mais le magistrat ayant indiqué que cette demande devait être faite aux enquêteurs, Me Erickson Mooneapillay a dû adresser une lettre en ce sens au CCID.

Au niveau de la police, on confirme que l’enquête se poursuit, bien que la charge contre Ish Sookun ait été rayée. Des experts étrangers sont d’ailleurs attendus pour la vérification des équipements. Quant à l’informaticien, il n’écarte pas la possibilité de faire servir une mise en demeure au commissaire de police afin de récupérer ses deux laptops.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés