Un an après son Budget: Lutchmeenaraidoo, de sauveur économique à mal-aimé

Avec le soutien de
Le 23 mars 2015, le ministre des Finances d’alors a présenté un Budget qui a apporté de l’espoir à la population.

Le 23 mars 2015, le ministre des Finances d’alors a présenté un Budget qui a apporté de l’espoir à la population.

Présenté comme le sauveur de l’économie mauricienne, Vishnu Lutchmeenaraidoo avait présenté, le 23 mars 2015, un Budget qui apportait de l’espoir à la population. Un Budget bien apprécié dans son ensemble, qui a vu nombre de ses mesures phares concrétisées.

Un an exactement après, l’ex-Grand argentier ne jouit plus de la même cote, sa crédibilité ayant pris un coup suivant l’affaire de l’emprunt, en euros, auprès de la State Bank of Mauritius. Plusieurs observateurs politiques sont d’avis qu’il prendra la porte de sortie.

D’ici quelques jours, Vishnu Lutchmeenaraidoo devrait sortir de son silence, comme il l’a promis. Non pas pour parler de mesures budgétaires, mais pour confirmer ou démentir les rumeurs qui courent.

En attendant que le nouveau ministre des Affaires étrangères annonce sa décision politique, voici un retour en arrière sur les principales mesures annoncées le 23 mars 2015.

  • La création de huit smart cities et de cinq technopoles. Elles ont pour objectif de générer de l’emploi. Cependant, il s’agit d’un projet qui rencontre des difficultés à démarrer. S’il y a deux projets qui sont lancés, ils viennent des initiatives du privé.
  • Dédier une somme de Rs 10 milliards aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux Small and Medium Enterprises (SME) Parks. Après la mise sur pied de la Maubank, celle-ci devait financer les PME. Mais jusqu’ici, les moyennes et petites entreprises attendent toujours de l’aide. Quant aux sept nouveaux SME Parks, pas grand-chose n’a été réalisé.
  • Six mètres cubes d’eau gratuite par mois à chaque foyer. Cette décision a été révisée et seuls ceux qui consomment six mètres cubes d’eau, ou moins, en sont les bénéficiaires. Cette mesure coûterait Rs 31 millions à la Central Water Authority par an.
  • L’achat de 100 autobus à plancher rabaissé (semi-low floor) pour la Compagnie nationale de transport. Avecune cinquantaine d’autobus qui ont déjà été acquis, le projet est sur la bonne voie. Le reste sera sur nos routes d’ici quelques mois.
  • Une aide annuelle de Rs 80 000 à chacun des 3 000 diplômés au chômage pour des cours. Le projet n’a pas débuté.
  • La hausse du nombre de bornes Wi-Fi de 15 à 350 est loin d’avoir été réalisée.
  • Rs 1,3 milliard pour l’aménagement des drains: une promesse non tenue. Les récentes inondations ont démontré qu’il est nécessaire qu’un tel projet soit concrétisé.
  • Le recrutement de 1 400 membres du personnel médical et de 600 policiers. Concernant cette annonce, Vishnu Lutchmeenaraidoo et son gouvernement ont marqué des points. Des médecins ainsi que du personnel paramédical et des policiers ont été recrutés en masse.
  • Mille logements pour les familles percevant moins de Rs 10 000 par mois. Même si des projets de construction ont démarré, en 2015, nous étions toujours loin du compte.
  • Une allocation de Rs 75 000 pour la dalle dédiée aux familles qui ont jusqu’à Rs 10 000 par mois. La mesure est bien entrée en vigueur.
  • L’abolition des cartes à gratter et de la publicité autour des jeux de hasard. Un projet mis en oeuvre même si la «nation zougader» est toujours là.
  • L’intérêt sur l’achat à tempérament qui passe de 19 % à 12 % : une mesure qui a été introduite.
  • Zéro impôt pour ceux qui touchent jusqu’à Rs 285 000 par année. C’est le cas depuis le 1er juillet 2015.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires