UoM: «Je n’ai jamais touché Rs 50 000 en overtime», dit le chauffeur de la n°3

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) La pro-vice chancelière Planning and Resources de l’UoM et son chauffeur sont convoqués devant un comité disciplinaire.

(Photo d’illustration) La pro-vice chancelière Planning and Resources de l’UoM et son chauffeur sont convoqués devant un comité disciplinaire.

«C’est totalement faux de dire que j’ai touché Rs 50 000 en overtime.» Shiva Narrainen, le chauffeur de Thanika Juwaheer, pro-vice chancelière Planning and Resources de l’université de Maurice (UoM), a fait une déposition au poste de police de Moka, le jeudi 24 mars. Toute cette affaire porte sur le paiement d’heures supplémentaires.

Thanika Juwaheer et Shiva Narrainen sont d’ailleurs convoqués devant un comité disciplinaire pour s’expliquer. La n° 3 de l’UoM aurait approuvé les réclamations, dont un montant de Rs 50 000 pour des heures supplémentaires, de 18h30 à minuit un dimanche.

«Je n’ai jamais abusé de la confiance de Thanika Juwaheer», a affirmé Shiva Narrainen à la police. En présence de son homme de loi, Me Ilshad Munsoor, il a soutenu n’avoir jamais exagéré au niveau de ses réclamations. «Pendant mes 26 ans de service, je n’ai jamais eu de démêlés avec l’université», a-t-il fait valoir.

Alors que dans une déposition faite au poste de police de Rose-Hill, lundi, Thanika Juwaheer a, elle, affirmé que Shiva Narrainen a abusé de sa confiance. C’est elle qui signait la fiche des réclamations pour les heures supplémentaires. «Mon client envisage d’intenter une action légale contre Thanika Juwaheer pour ces allégations», a fait ressortir Me Ilshad Munsoor.

«Circonstances atténuantes»

Pour sa défense, la pro-vice chancelière affirme qu’elle avait déjà envoyé une correspondance, datée du 22 février, au directeur des ressources humaines pour faire état des «pratiques douteuses» de son chauffeur. Ce qui remonterait à juillet 2015.

Dans sa correspondance elle précise avoir signé les réclamations «sous des circonstances atténuantes». Selon elle, le chauffeur avait pris l’habitude de les soumettre à des moments opportuns, par exemple le dernier jour pour la soumission des fiches au département des Finances. Soit quand elle ne pouvait vérifier tous ses horaires.

Dans sa lettre, Thanika Juwaheer allègue même que le chauffeur «a admis qu’il a commis une erreur en falsifiant ses horaires à cause de problèmes personnels». Une copie de la lettre a été remise aux autorités policières pour les besoins de l’enquête.

La pro-vice chancelière indique que, dans sa lettre, elle avait aussi demandé à la direction de l’UoM de remplacer son chauffeur. Et d’instaurer un mécanisme convenable, à l’instar d’un «log book» pour éviter ce genre de situation à l’avenir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires