Accrochage avec le SPJ Balancy: Me Domingue veut se retirer du barreau

Avec le soutien de
Après avoir subi les reproches du SPJ Balancy (à g.) en cour le jeudi 24 mars, Me Antoine Domingue envisage de se convertir en consultant légal.

Après avoir subi les reproches du SPJ Balancy (à g.) en cour, le jeudi 24 mars, Me Antoine Domingue envisage de se convertir en consultant juridique.

Confontation autour du renvoi du procès qu’intente Halkae Quadria Ishat Islam à la Private Secondary Schools Association (PSSA). C’était le jeudi 24 mars en salle d’audience n° 1 de la Cour suprême. Les protagonistes: le Senior Puisne Judge (SPJ) Eddy Balancy et Me Antoine Domingue, Senior Counsel.

Le ton est monté à tel point que Me Domingue a indiqué qu’il va se retirer du barreau, qu’il ne paraîtra plus devant le SPJ Balancy et ne sera plus l’avocat de Halkae Quadria Ishat Islam.

Cette affaire a éclaté le mardi 22 mars. Le procès figure sur le calendrier de la cour et doit être entendu par le SPJ Balancy et la juge Nirmala Devat à 10h30 ce jour-là. Les avocats des deux parties et les témoins sont présents. Mais le SPJ Balancy fait parvenir, à travers son secrétaire, un message pour informer les avocats qu’il sera en retard. Me Domingue a indiqué qu’entre-temps, il s’est rendu dans une autre cour. Dans l’après-midi, le procès n’avait toujours pas démarré.

C’est ainsi que l’ancien président du Bar Council va rencontrer le chef juge Kheshoe Parsad Matadeen pour lui expliquer la situation. Ce dernier fait appeler la juge Devat dans son bureau et lui ordonne de présenter des excuses et d’informer les parties concernées que le procès est renvoyé au 23 mai. La juge Devat informe le SPJ Balancy de la situation.

«Après plus de dix ans au barreau, je suis habilité à agir comme consultant juridique sans avoir à me présenter en cour.»

L’affaire se corse mercredi. Le SPJ Balancy réclame le dossier et ordonne que cette affaire soit appelée le lendemain. Lors de l'audience, le SPJ Balancy n’a pas mâché ses mots envers Me Domingue. Il lui a reproché d’avoir rencontré le chef juge pour faire renvoyer le procès. En tant que Senior Counsel, dit-il, Me Domingue aurait dû le contacter avant de parler derrière son dos. Le SPJ Balancy a indiqué que Me Domingue s’est discrédité. Sa démarche est «most improper», lui a-t-il fait comprendre. Et le SPJ Balancy d’indiquer qu’il a eu le «blessing» du chef juge pour appeler le procès jeudi.

«Thank you for your punctuality. I am resigning from the Bar», a alors rétorqué Me Domingue. À l’express, ce dernier explique qu’il compte réclamer l’autorisation du chef juge pour se retirer de ce procès parce qu’il ne veut plus paraître devant le SPJ Balancy. «Après plus de dix ans au barreau, je suis habilité à agir comme consultant juridique sans avoir à me présenter en cour», fait valoir Me Antoine Domingue.

Après cet incident, le président du Bar Council, Me Raymond D’Unienville QC, ainsi que le secrétaire, Me Yaha Nazroo, se sont rendus au bureau de Me Domingue pour lui apporter leur soutien. Plusieurs autres membres du barreau lui ont témoigné leur solidarité. Et Me D’Unienville et Me Nazroo ont eu un entretien avec le chef juge, jeudi après-midi, par rapport à cette affaire qui est en ce moment le «talk of the judiciary». Le jour même, le n°1 du judiciaire a aussi reçu le SPJ Balancy.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés