Paiement d’overtime: la n°3 de l’UoM devant un comité disciplinaire

Avec le soutien de
Thanika Juwaheer, pro-vice chancelière Planning and Resources de l’université de Maurice.

Thanika Juwaheer, pro-vice chancelière Planning and Resources de l’université de Maurice. 

Rs 50 000 pour des heures supplémentaires, de 18h30 à minuit, un… dimanche. C’est là un exemple des réclamations faites par le chauffeur de la n° 3 de l’université de Maurice (UoM) sur une période d’environ 14 mois. Et Thanika Juwaheer, pro-vice chancelière Planning and Resources, a autorisé ces paiements excédentaires. Raison pour laquelle elle sera traduite devant un comité disciplinaire. La décision a été prise par le conseil de l’UoM en début de semaine.

Le chauffeur devra, lui aussi, se présenter devant un comité disciplinaire. Celui-ci sera chargé de faire la lumière sur des réclamations aussi lourdes en heures supplémentaires.

Interrogée, la n° 3 de l’UoM explique que sur les fiches de réclamations, seuls les horaires apparaissaient. Celles-ci sont envoyées au département de comptabilité, qui se charge du calcul des montants réclamés. «Un chauffeur est comme un employé de maison et on lui fait confiance. Il a abusé de ma confiance, martèle Thanika Juwaheer. Lorsque j’ai réalisé que je n’avais pas utilisé ses services à des horaires aussi impossibles le dimanche, j’ai averti l’UoM et demandé qu’on change mon chauffeur. Je me bats désormais pour que toute la vérité soit établie.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires