Affaires étrangères: Mahen Seeruttun assure la suppléance

Avec le soutien de
Mahen Seeruttun assure la suppléance au ministère des Affaires étrangères.

Mahen Seeruttun assure la suppléance au ministère des Affaires étrangères.

Vishnu Lutchmeenaraidoo, qui a annoncé son hospitalisation dimanche, est en congé maladie pour environ une semaine. Quelle est l’implication de cette annonce pour le fonctionnement du pôle diplomatique de l’État? Il a été décidé que Mahen Seeruttun, actuel ministre de l’Agro-industrie, assurera la suppléance au ministère des Affaires étrangères.

Contacté au téléphone, le lundi 21 mars, Mahen Seeruttun a indiqué qu’il prend généralement les choses en main quand le ministre des Affaires étrangères est absent. «Je serai là jusqu’au retour du ministre», a-t-il déclaré.

Comment fonctionne le système de congé pour un ministre ?

Un ministre n’a pas de sick leave, ni de local leave, affirment plusieurs personnes ayant déjà été ministres. Shakeel Mohamed, ancien ministre du Travail, explique que lorsqu’il était au gouvernement, il arrivait rarement qu’un ministre s’absente de son ministère pendant aussi longtemps. Sauf une ou deux fois où des ministres avaient subi de lourdes interventions chirurgicales les empêchant de s’occuper de leur ministère pendant un bon moment.

«En principe, ce qui se fait en cas de besoin de congé de maladie, c’est que le ministre malade informe le Premier ministre de son état de santé ainsi que le secrétaire du cabinet. Il n’y a même pas lieu de produire un certificat médical. En principe, dans un gouvernement, on se fait confiance.» L’ancien ministre explique que dans un cas pareil, le Premier ministre demandait à un autre ministre de s’occuper du ministère du collègue malade «pour ne pas pénaliser tout un ministère».

C’est également ce que déclare Armoogum Parsuramen, ministre de l’Éducation de 1983 à 1995. Il explique qu’il n’y a rien qui définit les congés des ministres, contrairement aux fonctionnaires. «Un ministre travaille tout le temps. Si vous êtes malade, vous ramenez des dossiers à la maison et si vous êtes vraiment dans l’incapacité de travailler, il vous faut informer le Premier ministre pour qu’un collègue s’occupe du ministère. Tout est approuvé par le Premier ministre.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires