Angleterre/31e journée: City et United se disputent le dernier ticket en C1

Avec le soutien de

La précieuse 4e place est actuellement occupée par les Citizens décrochés à 12 longueurs du leader Leicester mais avec quatre points d'avance sur les Red Devils, 6e.

Autant dire que les deux rivaux n'ont pas intérêt à se rater une nouvelle fois.

«Si on perd, ce sera très compliqué de se remettre de cet écart», est d'ailleurs conscient Louis van Gaal.

La pression est logiquement plus forte sur l'équipe du Néerlandais, sous le feu des critiques depuis plusieurs mois, que sur celle de Manuel Pellegrini qui vient de ramener une nouvelle Coupe de la Ligue et a qualifié City pour la 1re fois en quart de la C1 alors que son départ estival est déjà entériné.

«LVG» reste lui sur une élimination en C3, qui plus est contre Liverpool (0-2, 1-1), ce qui ne plaide pas en sa faveur, et il n'a plus que la Cup pour sauver sa saison à condition de se sortir d'un «replay» dangereux à West Ham.

Après quatre succès d'affilée, voilà donc le Néerlandais, toujours privé de Rooney et peut-être d'Herrera, à quatre matches sans victoire alors que l'ombre de José Mourinho plane toujours au dessus d'Old Trafford pour le remplacer cet été.

«Je ne discute pas de ça avec vous, a-t-il encore redit vendredi. Vous ramenez chaque fois ces questions sur la table, depuis quatre mois vous écrivez que je vais être viré. J'ai un contrat de trois ans et le cycle c'est trois ans.»

Fidèle à ses habitudes, et même si MU est devenu quelconque en déplacement, il devrait donc titulariser Rashford devant, et Martial, buteur jeudi pour la 2e fois en deux matches, à gauche.

Bon joueur, Pellegrini est venu à la rescousse de son collègue.

«C'est toujours dangereux un derby»

«Van Gaal n'est peut-être pas au mieux actuellement mais il a l'expérience pour se sortir de là, a assuré le Chilien. Je ne sais pas ce qu'il se passe à United mais je ne crois pas qu'on puisse en profiter». 

Ses Citizens ont aussi leurs propres soucis à régler. Ils n'ont pas marqué lors de trois de leurs quatre derniers matches et le 0-0 contre Kiev à domicile mercredi, le 2e d'affilée, n'est pas très héroïque. 

L'équipe, qui reste pleine de paradoxes et n'a gagné qu'un seul de ses cinq derniers matches en championnat, va peut-être maintenant se désintéresser d'un titre envolé, même si son entraîneur est persuadé du contraire.

«Dans le foot, tant que mathématiquement vous avez une chance, vous ne pouvez pas penser que vous n'y arriverez pas. C'est ça être un gagnant. C'est toujours dangereux un derby, quelle que soit la position des deux clubs», a-t-il encore rappelé.

Malgré la constance d'Agüero (16 buts), les Citizens, qui ont perdu Kompany et Otamendi sur blessure mercredi, auraient pourtant peut-être intérêt de commencer dès maintenant à se préparer pour le Paris SG. Surtout derrière.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires