Bérenger: «Si Lutchmeenaraidoo est toujours ministre, c’est pour éviter une élection partielle»

Avec le soutien de
Le remaniement ministériel était au centre de la conférence de presse du leader du MMM, mardi 15 mars.

Le remaniement ministériel était au centre de la conférence de presse du leader du MMM, mardi 15 mars.

«C’est le début de la fin pour le gouvernement, il y a une crise. Il est de notre devoir de demander la démission de tous les membres.» Le leader de l’opposition et du MMM a commenté, le mardi 15 mars, le remaniement ministériel effectué par le Premier ministre.

Selon le leader des mauves, cela représente un «danger pour le pays». Il estime que si sir Anerood Jugnauth n’a pas révoqué Vishnu Lutchmeenaraidoo, c'est dans l’unique but d’éviter une élection partielle au no 7. «SAJ oblize nomm Vishnu Lutchmeenaraidoo enn lot minister. Zot per ena partiel dans so circonscription», a affirmé Paul Bérenger.

Une honte

Il s’est également attardé sur le prêt bancaire accordé à Vishnu Lutchmeenaraidoo. «Il a garanti un bien qui l’est déjà. C’est une honte lorsqu’il dit que dans deux ans, il remboursera le prêt. Li magicien li? Kass la kot sorti?» a lancé le leader du MMM.

Ce dernier n’a pas manqué d’égratigner au passage le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance. Pour Paul Bérenger, «Roshi Bhadain est un danger public. Il est pire que Callikan. Tout était un flop lorsqu’il était à la tête des TIC».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires