Lutchmeenaraidoo-Bhadain: «Je ferai des déclarations en temps voulu», dit SAJ

Avec le soutien de
Chaude poignée de mains entre le ministre des Services financiers Roshi Bhadain et le Premier ministre à la Garden Party, à la State House, Réduit, dimanche 13 mars.

Chaude poignée de mains entre le ministre des Services financiers Roshi Bhadain et le Premier ministre à la Garden Party, à la State House, Réduit, dimanche 13 mars.

Qu’adviendra-t-il de Vishnu Lutchmeenaraidoo au sein du gouvernement ? D’un côté, l’on parle de démission. Tandis que dans le camp du MSM, l’on estime qu’il y a eu apaisement à hier soir. Quoi qu’il en soit, il est question que le grand argentier rencontre le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth,  à son bureau ce lundi 14 mars. Mais, à 10 heures ce matin, il ne s’y était toujours pas présenté.

«Kan le moman pou vini, mo pu fer déklarasion ki bizin», a, lui, déclaré le Premier ministre, interrogé sur la polémique autour de  Vishnu Lutchmeenaraidoo, alors qu’il se trouvait à la Garden Party à la State House, hier. A-t-il déjà rencontré ce dernier ? SAJ devait répondre sèchement: «Ki manier pou zwenn enn dimounn ki malad, ki pa sorti so lakaz ?»

Le Premier ministre commentant la polémique entourant le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo.

En fait, depuis son retour de Washington, le 15 février, le ministre des Finances ne sort plus de chez lui. Mis à part son séjour à la clinique, après avoir attrapé une bronchite aiguë. Dans son entourage, l’on indique que, dès la première semaine de son retour au pays, Vishnu Lutchmeenaraidoo a renvoyé tous ses rendez-vous, préférant plancher sur ses dossiers à son domicile. Qui plus est, il s’est absenté des quatre dernières réunions du Conseil des ministres.

D’aucuns affirment qu’il y existe un «clash» entre Roshi Bhadain et Vishnu Lutchmeenaraidoo. Selon nos recoupements d’informations, ce sont des projets d’envergure qui sont à l’origine du froid entre les deux hommes, en l’occurrence le traité fiscal, la construction d’Heritage City et de Yihai à Pailles. Le ministre des Finances n’était, d’ailleurs, pas présent lorsque le Conseil des ministres a donné son aval au projet Heritage City piloté par le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance.

Quid du ministre Roshi Bhadain ? Interrogé lors de la Garden Party, le ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance s’est refusé à tout commentaire dans un premier temps. Mais, pressé de questions, il a fini par déclarer que le gouvernement a un mandat du peuple et que «nou pou fer de notre mieux pour faire de Maurice le pays le plus merveilleux à vivre». Avec ou sans Vishnu Lutchmeenaraidoo ? À cette question, il dira simplement «avec l’équipe gouvernementale».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires