Retransmission des courses hippiques: des signaux pas très clairs…

Avec le soutien de
Le MTC ne veut plus continuer à payer la MBC pour la diffusion des courses.

Le MTC ne veut plus continuer à payer la MBC pour la diffusion des courses.

Le dossier de la retransmission des courses est toujours en suspens à deux semaines du coup d’envoi de la nouvelle saison hippique. Les négociations initiales autour des modalités contractuelles n’ayant pas abouti avec la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC), le Mauritius Turf Club (MTC) ne compte plus décaisser un centime à l’intention de la télévision nationale.

Le  club organisateur des courses se veut toutefois optimiste après des discussions «très avancées» avec My.T. «On devrait être fixé d’ici lundi ou mardi», avance un officiel du club. Bien qu’un accord de principe ait été trouvé avec My.T, la concrétisation de ce projet pourrait buter sur l’impératif d’une broadcasting licence – délivrée par l’Independent Broadcasting Authority (IBA) – permettant à la chaîne d’exploiter les images d’une production locale en direct.

La MBC inflexible lors des négociations

Un partenariat avec My.T serait-il favorable à l’industrie, la chaîne numérique ne posèdant pas autant d’abonnés que la MBC? Oui, à en croire Pierre de Chasteigneur Du Mée, l’un des administrateurs du club. «Le MTC pourra jouir de la manne financière liée aux publicités et aux abonnements de My.T», explique-t-il. Il est surtout question, dit-il, de «rentabiliser l’investissement massif injecté dans le studio du MTC». Pour ce faire, une émission quotidienne dédiée aux courses est en gestation. «Le but c’est d’assurer une couverture sans précédent des courses de notre pays.»

Si pour l’heure le visionnage des courses est possible sur la VOD TV d’Orange, en différé, seule la MBC détenait, jusqu’en 2015, le droit exclusif de diffuser les images en direct. La chaîne MBC 3 assurait le direct, tandis que la chaîne Sports 11 diffusait l’intégralité d’une journée de courses, mettant à contribution le studio du MTC.

En 2015, le MTC avait dû débourser quelque Rs 7 millions et plus de Rs 30 millions depuis 2011 pour la retransmission des courses. «Une anomalie unique au monde», ironise-t-on à la rue Shakespeare. Avec l’expiration de ce contrat, le mot d’ordre est sans équivoque au MTC: «Plus question de payer un sou!»

La MBC, a-t-on appris, aurait insisté pour un renouvellement du contrat datant de 2011 avec notamment le maintien des Rs 200 000 payées par le MTC hebdomadairement. L’organisateur des courses a refusé mais a fait une contre proposition à la chaîne nationale: la diffusion d’une durée de 10 minutes par course gratuitement. «On veut bien que les images soient diffusées à un large public sans qu’on ait à payer. N’oublions pas qu’il s’agit du sport roi des Mauriciens», souligne l’administrateur Du Mée.

Nous avons tenté au moment de la rédaction de cet article de contacter l’Officer in Charge de la MBC, Jacqueline Chuong, mais elle était injoignable pour une réaction.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x