Affaire Lutchmeenaraidoo: SAJ tranchera

Avec le soutien de
SAJ et le ministre des Finances lors d’un meeting de l’alliance Lepep le 12 octobre 2014.

SAJ et le ministre des Finances lors d’un meeting de l’alliance Lepep le 12 octobre 2014.

Au point où en sont arrivées les choses, fait-on ressortir dans les milieux concernés, l’avenir du ministre des Finances au sein de l’alliance Lepep pourrait se jouer à quitte ou double. Soit il est poussé vers la sortie, soit SAJ décide de tenter de recoller les morceaux. D’autant plus que l’éventuel départ du grand argentier interviendrait à un moment qui est loin d’être «propice» pour le gouvernement.

En effet, pour une frange du MSM, il n’est pas question d’une partielle au no 7 (Piton–Rivière-du-Rempart). Cela pourrait, disent-ils, ouvrir une porte permettant à Navin Ramgoolam de faire son entrée au Parlement, la popularité du gouvernement s’étant effritée.

À ce stade, plusieurs réunions entre Vishnu Lutchmeenaraidoo et des cadres du MSM n’ont rien donné de positif. Et hier encore, Pravind Jugnauth a rencontré Showkutally Soodhun, Roshi Bhadain et Ravi Yerrigadoo tard dans l’après-midi. Les pourparlers avec le grand argentier devraient reprendre après le départ du président malgache Hery Rajaonarimampianina, dimanche. Il est prévu que Showkutally Soodhun rencontre Vishnu Lutchmeenaraidoo lundi.

N’empêche que le ministre des Finances ne cesse de souffler le chaud et le froid depuis jeudi soir. À un de ses proches, il a confié être «profondément blessé» par quelques membres du Cabinet. Et se dit convaincu que le ministre Roshi Bhadain veut lui prendre le portefeuille des Finances.

Une autre raison derrière la colère de Vishnu Lutchmeenaraidoo est l’enquête initiée par la commission anticorruption sur le deal Yihai-State Investment Corporation (SIC) portant sur la création d’une smart city au Domaine Les Pailles. Or, la SIC est actuellement dirigée par Rita Veerasamy, la sœur du ministre des Finances. Interpol aurait même été sollicité dans cette affaire.

En revanche, hier, à d’autres proches, Vishnu Lutchmeenaraidoo aurait indiqué que la situation se décante peu à peu. D’ailleurs, le ministère des Finances a enclenché depuis vendredi les procédures pour commencer les consultations budgétaires.

En tout cas, dans le giron de l’Assemblée nationale hier, un remaniement ministériel en début de semaine est de plus en plus évoqué. La nouvelle composition du Conseil des ministres serait comme suit : Vishnu Lutchmeenaraidoo aux Affaires étrangères, Roshi Bhadain aux Finances, outre son actuel portefeuille des Services financiers – le but étant qu’il puisse laisser la place à Pravind Jugnauth si ce dernier remporte son procès dans l’affaire MedPoint –, et, pour finir, Étienne Sinatambou au ministère de la Technologie, de la communication et de l’innovation (TCI).

C’était toutefois sans compter la vive protestation des fonctionnaires du ministère des TCI. D’où l’idée d’envoyer Étienne Sinatambou aux Sports.

Au sein même du gouvernement, l’on se demande, cependant, si Vishnu Lutchmeenaraidoo ne prendra pas cette mutation comme une autre humiliation… 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires