Pailles Smart City: «L’accord avec Yihai fait selon les règles…» dit Mallam-Hassam

Avec le soutien de
Le Domaine Les Pailles où s’implantera le projet de Yihai. © FLYING FREAKS

Le Domaine Les Pailles où s’implantera le projet de Yihai. © FLYING FREAKS

Le projet Yihai Pailles Smart City comporterait plusieurs zones d’ombre. Raison pour laquelle il n’a pas obtenu le feu vert du Conseil des ministres la semaine dernière. L’Independent Commission against Corruption (ICAC) a aussi été approchée pour l’ouverture d’une enquête. Mais selon Iqbal Mallam-Hassam, ancien directeur général de la State Investment Corporation (SIC), interrogé le lundi 7 mars par l’express, «l’accord avec Yihai a été fait selon les règles de la bonne gouvernance».

Il explique que la SIC voulait, depuis longtemps, se désengager de toutes ses activités commerciales. «De Rama Sithanen à tous les ministres des Finances qui ont suivi, cela a été la politique de la SIC», dit-il. Avant de faire ressortir que c’est la raison pour laquelle «Yihai est depuis le départ le partenaire majoritaire du deal avec la SIC».

C’est sous sa direction en 2012 (voir chronologie) que les premières négociations avec l’investisseur chinois Yihai ont démarré. «En ce qui me concerne, tout a été fait avec l’accord du conseil d’administration», a fait valoir Iqbal Mallam-Hassam. Il rappelle que c’est à la suite d’un appel d’offres que Yihai a été retenu à l’époque. Poursuivant, il dit qu’il croit savoir que les termes de l’accord initialement agréé entre la SIC et Yihai ont été modifiés depuis qu’il s’est retiré de ses fonctions.

Chronologie

2012

La SIC, alors dirigée par Iqbal Mallam-Hassam et présidée par Raj Ringadoo, décide de vendre les restaurants du Domaine Les Pailles qui opèrent à perte. Elle retient les services de KPMG.

Début 2013

KPMG porte son choix sur Yihai. Au départ, l’offre faite par cette firme chinoise est de Rs 486 millions. Seul hic : Yihai ne veut pas prendre en charge les 160 employés des quatre restaurants du domaine. Le deal ne sera pas concrétisé.

Mi-2013

Lancement d’un nouvel exercice d’appel d’offres par la SIC. Pour la location des restaurants cette fois-ci. Aucune des offres soumises n’est jugée «intéressante». Yihai entre à nouveau en scène. Après négociations, il accepte de prendre en charge les 160 employés, à condition toutefois que la SIC déduise Rs 45 millions du montant d’investissement initialement proposé.

Mi-2014

Alors que les procédures de vente sont enclenchées, la SIC découvre, par le biais d’un expert, que leur terrain à Pailles fait 96 arpents. Soit 18 arpents de plus qui sont évalués à Rs 55 millions. C’est là que la SIC demande à Yihai d’injecter Rs 55 millions additionnelles. Le promoteur chinois n’est pas disposé à injecter plus d’argent.

Fin 2014

Alors que tout le monde croyait que les négociations étaient verrouillées, le temps des élections législatives, un haut cadre de la direction de la SIC se rend chez le notaire pour apposer sa signature sur le document de vente. Ce, après avoir proposé à Yihai de payer Rs 442,8 millions. Soit, Rs 1,8 million supplémentaires au lieu des Rs 55 millions réclamées pour les 18 arpents additionnels de terrain. Sauf que la vente n’a pu être concrétisée, faute de signature du président de la SIC.

Janvier 2015

Après les élections, le nouveau gouvernement décide de ne pas vendre le terrain de la SIC à Yihai. La SIC décide de rendre à Yihai le premier versement de Rs 22 millions qu’il a effectué. Ce qui n’a pu se faire car l’investisseur chinois n’a pas soumis son numéro de compte.

Mars 2015

Dans le sillage du Budget de Vishnu Lutchmeenaraidoo sous le gouvernement Lepep, le ministère des Finances décide de considérer le projet de Yihai comme une smart city. Création alors de la joint-venture Yihai Investment avec comme partenaire majoritaire Yihai International à hauteur de 70% et la SIC à hauteur de 30% avec le terrain de 96 arpents.

Juillet 2015

Licenciement des 160 employés du Domaine Les Pailles. Rs 48 millions sont décaissées pour la compensation. Ce montant comprend le premier paiement de Rs 22 millions fait par Yihai à la SIC et Rs 23 millions de plus qu’il a acceptées d’injecter. La SIC a ajouté les Rs 3 millions restantes.

Fin 2015

Au bout de plusieurs mois de négociations, le montant final du nouveau deal SIC-Yihai est arrêté à Rs 541 millions. Cette somme comprend aussi les Rs 55 millions que Yihai a acceptées de décaisser pour les 18 arpents additionnels. Le nouveau deal veut que Yihai prenne en charge le financement du projet de construction de la Yihai Pailles Smart City. Yihai reçoit la letter of comfort du Board of Investment en attendant de décrocher l’ultime letter of intent.

Mars 2016

Le Conseil des ministres décide de ne pas donner suite au projet de Yihai Investment à la suite des interrogations soulevées par le ministère de la Bonne gouvernance sur le deal entre Yihai et la SIC. L’ICAC se saisit du dossier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires