Pailles Smart City: «Rien à cacher», dit la SIC

Avec le soutien de
Le Domaine Les Pailles où s’implantera le projet de Yihai. © FLYING FREAKS

Le Domaine Les Pailles où s’implantera le projet de Yihai. © FLYING FREAKS

«Depuis que la nouvelle direction est en place, tout a été fait dans la transparence et toutes les procédures ont été suivies. Nous n’avons rien à cacher.» La réplique de la State Investment Corporation Ltd (SIC) n’a pas tardé après que la presse a révélé ce week-end que le projet de Pailles Smart City ferait l’objet d’une enquête de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) en raison des zones d’ombre y relatives.

Ce projet du promoteur Yihai Investment – une joint-venture entre la SIC (30%) et Yihai International de Chine (70%) – au Domaine Les Pailles, a essuyé, tout comme celui des Jhuboo à Tamarin, un sérieux revers du Conseil des ministres. De ce fait, ils n’ont à ce jour pas obtenu de letter of intent pour pouvoir démarrer les travaux.

Sollicité le dimanche 6 mars, un préposé officiel de la direction de la SIC a fait valoir qu’il n’y a eu, à ce jour, aucune descente des enquêteurs de l’ICAC à la SIC mais que celle-ci se tient à la disposition de la commission anticorruption si besoin est. «Nous sommes aussi disposés à répondre à toutes les questions de l’ICAC», ajoute notre interlocuteur, soutenant qu’il n’y a rien de «louche» dans cette affaire. Au contraire, avance-t-il, la SIC n’a jusqu’ici pas eu d’affaire aussi bénéfique pour la société que celle en question.

Normes mauriciennes

Selon le shareholders agreement, c’est à Yihai que reviennent le financement et toute la construction. Construction qui devra se faire d’après les normes mauriciennes sous la supervision du Project Manager du projet, Claude Wong So.

La SIC est aussi assurée d’un paiement d’au moins Rs 500 millions à l’achèvement de la première phase sur une superficie de 50 arpents, que le partenaire majoritaire réalise des profits ou pas. Une autre clause stipule que le promoteur perd ses droits s’il ne termine pas le projet.

Dans ce partenariat, la SIC met un terrain de 96 arpents à la disposition du promoteur chinois qui, lui, doit injecter un montant de Rs 541 millions. C’est fin 2015 que Yihai Investment a reçu la letter of comfort du Board of Investment. Et attendait la letter of intent pour pouvoir ouvrir le chantier à Pailles.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires