Journée mondiale sans Facebook: parle à ma page

Avec le soutien de

L’on «célèbre», le dimanche 28 février, la Journée mondiale sans Facebook… Quoi? C’est une blague, affirment ceux qui ne peuvent pas rester une heure sans consulter leur page. Pfff, répondent les autres, haussement d’épaules plein de dédain en prime. Face quoi? Connais pas. Petit florilège de posts d’accros et d’internautes qui ont choisi de rester «face cachée».

Ils «like»

– Moi, je suis sur Facebook pour des raisons professionnelles. Si, si, dans mon travail, faut rester connecté. J’aime bien être au courant des dernières nouvelles. Comme ça, quand on s’exprime, on sait de quoi on parle. Je suis sur Facebook environ… 18 heures par jour. Ok, c’est vrai que j’y suis aussi pour des raisons personnelles, je chat avec ma moitié, mais c’est seulement à partir de 14h30. LOL.

Jason Le Roy, 35 ans

– J’ai deux comptes, l’un plus intime, l’autre un peu moins. Le second, c’est au cas où je dépasserais le nombre d’amis. J’en ai plus de 4 000. C’est vrai que je ne les connais pas tous. Je n’add un friend que si on a plus de 200 amis en commun. Si quelqu’un a au moins 200 friends, cela veut dire que c’est quelqu’un qui a un cercle, qui est actif et suivi. Je n’ajoute pas les gens qui ont pris comme pseudo des noms d’actrices ou des trucs comme ça. XPTDR.

Vin Diesel, 23 ans.

– Des fois, on est amis avec ses proches. Je suis ami avec ma soeur sur Facebook. mo pa vey so zafer. On post des trucs mignons, ironiques. Si elle a envie de me montrer quelque chose, elle le fait. Enfin, c’est vrai que je jette un petit coup d’oeil de temps en temps. MDR.

MimiDou, 20 ans

– Il y en a certains qui devraient grandir un peu. Il y a des gens qui changent leur status kouma gagn lager. Cela ne se fait pas. Tout le monde n’a pas besoin de savoir qu’il y a de la bagarre dans l’air. LMFAO.

Peacemaker, 33 ans

– Aujourd’hui, trouver ou retrouver quelqu’un est devenu fastoche, super-fastoche grâce à Facebook. On peut même suivre tout ce que la personne a fait dans sa vie. J’ai retrouvé plein d’amis d’enfance et du collège comme ça. BIG LOL.

GroBadou, 45 ans

Ils ne «like» pas

– Ayo, il y a des gens qui n’arrêtent pas de raconter leur vie sur Facebook.  Comme si cela intéressait le monde entier de savoir ce qu’ils mangent ou ce qu’ils pensent…quand ils pensent. Feeling disgusted.

Bisounours, 29 ans

–Vous avez remarqué tous ces mecs qui mettent des photos de leurs voitures ? Ils sont tout le temps en train de dire qu’ils sont allés se promener je ne sais où. Feeling pissed.

ShahRukh, 42 ans

– Facebook, c’est bon tant que les relations marchent. Kouma kasé, c’est sur Facebook qu’on se venge. Mari vilin sa. Je suis passé par là. Tourné zoreyFeeling thoughtful.

Kimberley, 19 ans

– Pfff, il faut voir les jeunes, maintenant. Quand ils vont au restaurant ou qu’ils attendent le bus, tout le monde a les yeux collés à son téléphone. Personne ne se parle plus. Feeling sad.

Père Fouettard, 50 ans

– Il y a des gens qui sont inconscients. Ils mettent des photos de leurs enfants, alors qu’il y a toutes sortes de malades qui rôdent dans les parages. Moi je pense que Facebook devrait être interdit aux mineurs. Combien de cas de jeunes filles qui se sont fait avoir par des prédateurs, y a-t-il eu ? Feeling angry.

MamanCoeur, 47 ans

– Moi, sur Facebook ? Jamais ! Je n’en vois pas l’intérêt, c’est futile. Certaines personnes passent leur temps à essayer de refaire le monde sur les réseaux sociaux. Mais quand il faut descendre dans la rue, là, il n’y a plus personne. Vous vous souvenez d’un mouvement de protestation qui voulait rassembler 15 000 jeunes, à Port-Louis? Il y en avait peut-être une centaine. Et là encore, je suis généreux. Feeling amused.

Dalon, 32 ans

– Facebook, je m’en suis débarrassé depuis un petit moment. J’ai fermé mon compte. Je ne vous dirai pas pourquoi. Tro palab sa. Je suis tranquille sur le Net et chez moi. Feeling happy.

Jalsa, 38 ans

– Je n’ai jamais voulu créer un compte. Je n’ai pas envie d’avoir des commentaires désobligeants sur mon apparence ou des commentaires sur ce que je fais. Tou dimoun pa bizin konn mo zafer. Mais ça ne veut pas dire que je suis coupée net du Net. Comme mes proches y sont, quand ils voient des trucs intéressants, ils m’en parlent et me montrent même des photos. Feeling je suis bien comme ça.

Bouton de rose, 37 ans

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires