A Canal-Dayot: Dayal perd son sang-froid ou presque

Avec le soutien de
Le ministre de l’Environnement à Canal-Dayot, le mercredi 24 février.

Le ministre de l’Environnement à Canal-Dayot, le mercredi 24 février.

«J’ai un emploi du temps chargé en tant que ministre. Je ne peux pas l’adapter pour d’autres personnes. Mo pe fer mo travay, mo pa pe fer politik. E mo travay mo pe fer li byen, ek enn konsiens professionnel.» C’est ce qu’a répondu Raj Dayal à un habitant de Canal-Dayot qui lui disait avoir reçu un appel des députés de la circonscription «en colère» qu’il s’y soit «rendu seul».

Le ministre de l’Environnement s’est rendu à Canal-Dayot, le mercredi 24 février, pour constater l’avancée des travaux entrepris pour nettoyer la rivière après les dernières inondations. Pour Raj Dayal, la «colère» des députés est «injustifiée». «Pa pren ban exkiz nimport lor mwa, sa mo pa dakor ar sa», devait-il lancer. Et d’ajouter : «Monn mett mo bot monn desann dan dilo.»

Le ministre de l’Environnement a, par ailleurs, déploré un «travail bâclé». «Li impe kuma sa sime ki pe graine la, Terre-Rouge la. Pe bizin depense pli buku kass pu dress sa sime la ki fer li nef», a-t-il affirmé.

Et Raj Dayal a suggéré d’installer une pompe dotée d’un système électronique, de créer une promenade et un jardin d’enfants. «Ou kone komie dimoun envi vinn guet Canal-Dayot?»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires