Gel de la rémunération de SAJ : la motion appelée ce lundi

Avec le soutien de
Me Akil Bissessur a déposé une motion en Cour suprême, le mercredi 17 février, réclamant le gel du versement des salaires de sir Anerood Jugnauth.

Me Akil Bissessur a déposé une motion en Cour suprême, le mercredi 17 février, réclamant le gel du versement des salaires de sir Anerood Jugnauth.

Me Akil Bissessur persiste et signe. Pour lui, «le Premier ministre (PM) est un employé de l’État» et, de ce fait, les salaires touchés par sir Anerood Jugnauth (SAJ), en tant que chef du gouvernement, soit Rs 282 000 mensuellement, sont «ultra vires et illégaux». L’avocat réclame un ordre de la Cour suprême pour le gel des salaires du PM. La motion sera appelée ce lundi 22 février devant le chef juge, Keshoe Parsad Matadeen.

 Selon Me Akil Bissessur, ce poste est un remunerative employment. «Il est un employé de l’État car il est rémunéré par le ministère des Finances». Il souligne qu’un ex-président ne peut pas entreprendre un travail rémunéré par un employeur, «c’est une violation de la President’s Emoluments and Pensions Act». Et d’ajouter que «he is answerable to Parliament and Cabinet».

Le plaignant, qui a retenu les services de Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, réplique aussi à Me Raouf Gulbul. Ce dernier avait affirmé que l’ancien président de la République, Kailash Puryag, pouvait travailler. Pour Me Akil Bissessur, Kailash Puryag peut bel et bien travailler, à condition que ce soit à son propre compte et non pas pour un employeur. Or, SAJ, fait-il ressortir, n’est pas un «self-employed».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires