Vol de Rs 3 M: l’ex-clerc de Sinatambou continue à se jouer de lui

Avec le soutien de
Procédure difficile pour que le ministre Étienne Sinatambou recouvre les Rs 3 M qui lui ont été volées.

Procédure difficile pour  le ministre Étienne Sinatambou afin de recouvrer les Rs 3 M qui lui ont été volées. 

Devant une telle situation, Étienne Sinatambou a eu recours au juge en référé. Dans un premier temps, il avait réclamé et obtenu un ordre intérimaire interdisant à son ex-employé de disposer de ses biens immobiliers obtenus en héritage après le décès de son père. L’affaire a été appelée à nouveau le 17 février devant le juge Asraf Caunhye.

Étant donné que Fadil Ramjan a joué les abonnés absents, le juge Caunhye a converti l’ordre intérimaire en ordre interlocutoire en attendant que le procès soit pris sur le fond. Dans son affidavit, le ministre des Affaires étrangères explique que son ex-clerc n’a jamais été autorisé à avoir accès à son chéquier. Il soutient que ce dernier l’a volé.

Des chèques au nom de son ancien clerc

À la mi-juin 2015, Étienne Sinatambou découvre qu’une importante somme a été dérobée de son compte bancaire à la Mauritius Commercial Bank. Après enquête auprès de cette banque, il se rend compte que des chèques ont été tirés au nom de son ex-clerc et de DODO Advertising and Marketing Ltd dans laquelle Fadil Ramjan était un actionnaire.

Du 12 février 2015 au 10 juin 2015, une somme de Rs 1 390 867 a été retirée de son compte au nom de Fadil Ramjan sans son autorisation. Le même scénario s’est répété par la suite. Une somme de Rs 1 678 041 a été retirée de son compte bancaire du 26 janvier 2015 au 5 juin 2015. Cette fois-ci, c’était à l'ordre de la compagnie DODO Advertising and Marketing Ltd.

Le ministre affirme ne pas avoir signé ces chèques. Après enquête, il a été établi que c’était Fadil Ramjan lui-même qui les signait. Étienne Sinatambou a également indiqué que son épouse a aussi fait une déposition à la police le 18 juin 2015 dans le cadre de cette affaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires