Affaire Sun Tan: les parties concernées invitées à soumettre leurs arguments par écrit

Avec le soutien de
L’affaire Sun Tan a été appelée en cour, le jeudi 18 février.

L’affaire Sun Tan a été appelée en cour, le jeudi 18 février. 

La décision a été prise, le jeudi 18 février, lors de l’appel de l’affaire Sun Tan en référé. La juge Ah Foon Chui Yew Cheong a invité les parties concernées – le Directeur des poursuites publiques (DPP), l’ICAC et le ministère du Logement – à lui faire parvenir leurs arguments par écrit le 15 mars.

En attendant, l’ICAC ne pourra prendre aucune action contre le DPP, Me Satyajit Boolell, Senior Counsel. En effet, l’ordre intérimaire interdisant à la commission anti-corruption de procéder à l’arrestation du DPP et de l’emmener à son quartier général pour l’interroger a été étendu jusqu’au 15 mars.

C’est après son retour au pays, suite à une mission officielle, que des enquêteurs de l’ICAC ont voulu passer les menottes à Me Satyajit Boolell pour l’interroger. Les hommes de loi du DPP ont alors présenté une motion d’«Habeas Corpus» devant la juge Cheong. Le DPP a réclamé et obtenu un ordre intérimaire contre l’ICAC.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires