Write-off memo : Soodhun émet un communiqué sans dire s’il a payé…

Avec le soutien de

Le document exclusif qu’a publié l’express dans son édition d’hier n’a pas laissé insensible le principal concerné... L’article, intitulé La vérité que cache Soodhun, révèle – factures à l’appui – que Showkutally Soodhun a bénéficié de soins à l’hôpital Apollo Bramwell en 2010 et que le montant de la facture s’élevait à Rs 396 176. Or, c’est justement ce montant qui figure sur le memo qui laisse entendre que le board a décidé de «write-off» cette dette en 2014. Showkutally Soodhun a, lui, toujours maintenu que cette note de service est fausse.

Dans un communiqué émis hier, Showkutally Soodhun, précise que les documents en question ont trait à son état de santé. Sans dire si la facture en question a bien été réglée ou non… «I have taken serious note of the unlawful doings and bad faith of those involved in this matter and I reserve the right to take further legal actions as I may be advised to do in relation to these circumstances»,souligne-t-il dans ledit communiqué.

Suite à la parution de l’article, la police a été la première à réagir. Nous apprenons que le CCID a contacté Farheena Ruhomally, tôt hier matin, pour savoir si elle ou son époux Hassenjee – tous deux ont été arrêtés après avoir partagé le memo en question sur Facebook – avait quelque chose à y voir. Elle a nié.

Invitée à commenter ce nouvel élément apporté par l’express, Farheena Ruhomally confie qu’elle est désolée que «des journalistes aient eu à faire le travail de la police». Et d’ajouter qu’elle ne peut en dire plus, car elle «n’a plus le droit de parler de cette affaire». Son époux Hassenjee Ruhomally, quant à lui, est toujours admis en clinique, ayant eu des problèmes de santé après avoir été arrêté une deuxième fois.

En attendant, la difficulté pour la commission anti-corruption sera de déterminer la période du présumé délit. En 2010, quand il a reçu les soins, Showkutally Soodhun était ministre du Commerce. En 2014, année lors de laquelle la dette aurait été «effacée», il était député de l’opposition…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires