Secteur énergétique: «Pas de centrale aux Salines à cause des marécages»

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo a indiqué que la nouvelle centrale au gaz naturel liquéfié du CEB ne sera pas construite aux Grandes Salines.

 Ivan Collendavelloo a indiqué que la nouvelle centrale au gaz naturel liquéfié du CEB ne sera pas construite aux Grandes Salines. 

La nouvelle centrale au gaz naturel liquéfié de 135 à 150 mégawatts du Central Electricity Board (CEB) ne sera pas construite aux Grandes Salines. C’est le ministre de l’Énergie Ivan Collendavelloo qui l’a déclaré à la presse le mercredi 10 février lors de l’inauguration d’une sous-station du CEB à La-Tour-Koenig.

«Une centrale ne tiendra pas sur le site à cause des marécages situés dans les alentours. Ce ne sera pas bon pour l’environnement», a  expliqué le ministre. Cette décision, a-t-il ajouté, intervient après la réception du rapport des experts indépendants sollicités par le CEB à la demande du comité Ramsar, pour une étude du terrain.

«Nous étudions les tenants et aboutissants du rapport. Par contre, nous pourrons y accommoder la ferme de stockage de produits pétroliers en suivant les normes internationales», a confié Ivan Collendavelloo. C’est Fort George qui est le site alternatif pour la centrale énergétique du CEB qui devrait tourner au diesel dans un premier temps et au gaz naturel liquéfié si les études sont concluantes.

Il a dit

Lors d’une visite du site du CEB aux Grandes Salines le 20 octobre dernier, le ministre de l’Énergie avait donné la réplique à un article de l’express en date du 15 octobre intitulé Centrale aux Grandes Salines : les réserves du comité Ramsar. Aux questions de la presse sur l’existence des marécages, Ivan Collendavelloo avait ironisé : «Li pa paret enn marékaz kot mo pé dibouté. Mo pa koné kot zournal-la inn al gagn sa. Sa so responsabilité. Sakenn ékrir séki li anvi dan sa péi-la.»

Lettre confidentielle et comité d’enquête

Le projet de combined cycle gas turbine (CCGT)aux Grandes Salines et la présence des marécages sur le site ont fait l’objet d’une Private Notice Question le 3 novembre dernier. C’est lors de cette séance parlementaire que le leader de l’opposition, Paul Bérenger, avait rendu publique une lettre confidentielle du directeur général du CEB adressée à la Senior Chief Executive (SCE) du ministère de l’Énergie, Nirmala Nababsing.

Dans cette correspondence, Gérard Hébrard sollicite l’intervention rapide de la SCE. Cela, pour «seek a waiver from the relevant authorities to depart from the setback requirement and to allow the CEB to utilize the full extent of the LGS Site (including the marshy area thereof) to enable the timely implementation of the project, i.e, construction of the three fuel oil tanks and erection of CCGT Power Plant».

En début d’année, le CEB a institué un comité d’enquête comprenant un ancien Deputy General Manager du CEB, un ancien secrétaire permanent du ministère de l’Énergie et l’avocat Kannen Colunday de Collendavelloo Chambers pour remonter à l’informateur de Paul Bérenger.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires