Glissement de terrain : le Japon tend la main à Maurice

Avec le soutien de
Le ministre Bodha se trouvait à Bagatelle ce mercredi pour une session de travail avec des experts japonais sur la question de glissement de terrain.

Le ministre Bodha se trouvait à Bagatelle ce mercredi pour une session de travail avec des experts japonais sur la question de glissement de terrain.

Après 2012, le Japon remet cela. L’Agence japonaise de coopération internationale (AJCI) étend son aide à Maurice en matière de glissement de terrain. Quatre experts sont ainsi dans le pays pour assister le ministère des Infrastructures publiques, entre autres, dans les travaux de réhabilitation dans des zones ciblées. Un atelier de formation réunissant les officiers du ministère de tutelle et les représentants de l’AJCI, a eu lieu à Bagatelle, ce mercredi 10 février.  

Lors de leur première visite, les experts de l’AJCI avaient identifié 37 zones sujettes à des glissements de terrain, dont Chitrakoot, Quatre-Sœurs et Vallée-Pitot. Cette fois, 41 régions sont concernées.

«On n’avait pas pu terminer les travaux, d’où cette deuxième collaboration», a souligné Nando Bodha. Ce dernier a également fait ressortir qu’il y a un manque important d’expertise locale dans le domaine de la Landslide Management. «Les ingénieurs du ministère sont pour la plupart des ingénieurs civils», a-t-il expliqué.

Dans la foulée, Nando Bodha a affirmé que son ministère va mettre sur pied un Crisis Management Committee concernant les inondations, la route, le transport en commun, le glissement de terrain et les travaux à Terre-Rouge-Verdun et la Ring Road.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires