Centres de fitness: pas plus de 200 véhicules examinés par jour

Avec le soutien de
Le centre de fitness de Plaine-Lauzun. Ce jeudi 4 février, le ministre Bodha a annoncé une série de mesures pour mieux contrôler les examens des véhicules.

Le centre de fitness de Plaine-Lauzun. Ce jeudi 4 février, le ministre Bodha a annoncé une série de mesures pour mieux contrôler les examens des véhicules.

Nouvelles mesures pour les examens des centres de fitness. Jeudi 4 février, le ministre des Infrastructures publiques a indiqué que, désormais, uniquement 200 véhicules seront examinés par jour. Au lieu de 400. L’avantage : cela permettra notamment un examen plus minutieux des véhicules. Surtout en raison des maldonnes mis au jour dans ce secteur. 

Le ministre a également expliqué que les véhicules avec une plaque minéralogique se terminant par un chiffre pair seront examinés le matin. Et ceux avec les plaques impairs le seront dans l’après-midi.

Autre mesure : la date du rendez-vous pour le fitness ne sera pas communiquée le même jour.

2 000 véhicules impliqués dans le trafic

Nando Bodha est revenu sur le trafic de horsepower, scandale qui secoue la NTA et les centres de fitness en ce moment. Depuis l’éclatement de l’affaire le 13 janvier, cinq officiers de l’autorité nationale du transport ont été arrêtés. Entre 1 800 à 2 000 véhicules seraient impliqués dans le trafic de faux certificat dehorsepower. L’on compte plus de 22 personnes arrêtéesà ce jour. Et avec ces arrestations, pagaille et exaspérationétaient de mise lors des examens des véhicules aux centres de Plaine-Lauzun et de Forest-Side ces dernières semaines.

Le ministre a détaillé l’étendue de la fraude : sous-évaluation de la puissance du moteur ; faux certificats de fitness ; propriétaires avec deux horsepower pour un même véhicule ; des voitures bon pour la casse (total loss) mais déclarées apte à rouler ; l’obtention du certificat de fitness bien que le véhicule n’aie pas été examiné ; les numéros de châssis qui ne correspondent pas aux numéros de moteurs ; des modifications apportées aux véhicules et non-signalées par la NTA ; des voitures hybrides importées à moins chères et qui voient leurs moteurs gonflés localement sans que la NTA n’y voient goutte, entre autres.

Nando Bodha a également remercié le Commissaire de police pour l’aide apportée aux contrôles techniques. 21 policiers– 11 à Plaine-Lauzun et 10 à Forest-Side – épaulent les officiers de la NTA depuis le 2 février. Les deux centres sont ainsi opérationnels du lundi au samedi, jusqu’à 16h.

Au chapitre des nouveaux centres de fitness, Nando Bodha veut aller très vite. Le 19 janvier dernierle gouvernement avait fait une proposition de privatisation des trois centres de fitness déjà identifiés. Avec la NTA comme instance régulatrice. Raison principale de la privatisation : réduire les risques de fraude et de corruption.

Cette proposition gouvernementale était accompagnée de deux mesures : le prélèvement obligatoire d’une taxe opérationnelle imposée aux opérateurs des centres de fitness, et la création de deux nouveaux centres de contrôles techniques, dans le Nord et dans le Sud. Qui viendront s’ajouter aux centres de Forest-Side (qui sera géré par SGS), de Plaine-Lauzun (Autocheck) et de Petite Retraite, dans l’Est (Eastern Vehicle Examination Centre). Les trois centres de fitness ont réservé leur réponse au gouvernement. Mais le ministre dit souhaité que les centres entrent en opération d’ici trois mois.

La route en chiffres

Quelque 486 000 véhicules sillonnent nos routes actuellement. 200 000 véhicules passent l’examen de fitness chaque année, avec une gestion de quelque 100 000 véhicules dans chacun des deux centres existants. Plus de 400 véhicules étaient jusqu’à présent examinés quotidiennement dans les deux centres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires