Gooljaury se lance dans un projet résidentiel à Belle-Mare

Avec le soutien de
C’est sur avis du State Law Office que le terrain de Rakesh Gooljaury à Belle-Mare ne lui a pas été repris.  © BEEKASH ROOPUN

C’est sur avis du State Law Office que le terrain alloué à Rakesh Gooljaury, à Belle-Mare, ne lui a pas été repris.  © BEEKASH ROOPUN

Le démarrage d’un chantier de construction en face de la plage publique de Belle-Mare intrigue plus d’un dans le voisinage. Il s’agit, en fait, d’un projet résidentiel de New Fashion Style, société appartenant à Rakesh Gooljaury. D’où la surprise des habitués des lieux. L’homme d’affaires faisant, en effet, partie de ceux dont les terres, octroyées sous le gouvernement de Navin Ramgoolam, ont été reprises par celui de sir Anerood Jugnauth.

«Comment se fait-il qu’il puisse aller de l’avant avec son projet ?» se demande-t-on à Belle-Mare. Sollicitée pour une explication, une préposée au ministère du Logement et des Terres réplique que ce terrain n’a pas été repris à Rakesh Gooljaury. «Le ministère a repris le terrain de Palmar. Pour celui de Belle-Mare, sur recommandation du State Law Office (SLO), Rakesh Gooljaury dispose d’un délai de six mois, à compter de la signature du bail, en sus d’un délai de construction de 24 mois pour la réalisation de son projet», indique-t-elle.

À la question de savoir si l’homme d’affaires est le seul à bénéficier de cette recommandation particulière du SLO, la préposée répondra par la négative.

Pour sa part, le promoteur Rakesh Gooljaury entend respecter la condition imposée par le ministère du Logement et des terres. Dans son entourage, on affirme qu’il sera dans les temps pour la construction des appartements et bungalows à Belle-Mare.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires