Boxe. Bocskai Istvan Memorial International Tournament - Le groupe en confiance

Avec le soutien de
Pour sa première participation à ce tournoi, Merven Clair pense qu’une victoire est possible.

Pour sa première participation à ce tournoi, Merven Clair pense qu’une victoire est possible.

Une équipe de l’Association mauricienne de boxe est à Debrecen pour participer à la 60e édition du Bocskai Istvan MemorialInternational BoxingTournament. Les boxeurs Richarno Colin (64 kg), Jean-Luc Rosalba (69 kg) et Merven Clair (75 kg) sont arrivés en Hongrie hier après-midi. Les pugilistes sont accompagnés, pour la première fois, du président de l’AMB, Indiren Ramsamy. Pour ce déplacement, c’est Richard Sunee qui est en charge du coaching de l’équipe. Le chef de délégation, Indiren Ramsamy, fixe la barre très haut pour cette première compétition internationale à laquelle participeront les trois Mauriciens. «Chaqueboxeur quitte Mauriceavec l’objectif d’atteindrel’or. Ils ont été préparéspour aller le plus loin possible.Ils sont tous trois trèsconfiants», dit-il. Néanmoins, il s’avère que le niveau à la prestigieuse compétition est également très élevé. Actuellement à sa 60e édition, le BocskaiTournament accueille chaque année les meilleurs boxeurs européens. En 2015, le tournoi avait réuni 105 boxeurs de vingt pays. «De ce fait,ce sera l’occasion idéalepour évaluer les troisboxeurs. Nous aurons uneidée réelle de leur niveau encompétition», explique-t-il. Merven Clair et Jean-Luc Rosalba participent pour la première fois au rendez- vous européen. «C’estun tournoi que je suis depuismes débuts et c’est avec unegrande fierté que j’y représenteraimon pays», déclare Merven Clair.

«UNE BOXE PLUS AGRESSIVE»

Pour son baptême du feu, le boxeur de Tranquebar, d’origine rodriguaise, se dit en confiance. Il affirme

que l’expertise du directeur technique national (DTN), Roberto Ibanez Chavez, a fait évoluer l’équipe de manière très positive. «Ila su nous motiver et à nousfaire avoir un autre regard surle haut niveau. Il nous a aidésà développer une boxe plusagressive. De plus, je me sensphysiquement très bien», lâche le boxeur. Âgé de 22 ans, Merven Clair se dit plus que jamais motivé à s’affirmer dans la catégorie des 75 kg. Pour lui, gagner la compétition est certes possible. Après tout, Richarno Colin avait bien relevé le défi avec brio en 2011. Le tireur avait remporté l’or après quatre combats. Cette année, Richarno Colin est en lice pour une troisième participation. Après un passage à vide, le pugiliste des 64 kg est prêt à rebondir. «J’airetrouvé toute ma confiance.Et même si je sais que chaquecombat sera difficile en Hongrie,je reste positif. Je sais quej’ai la capacité de faire aussibien qu’en 2011», précise Richarno Colin. Selon le programme du tournoi, la réunion technique est prévue pour demain. Le tirage au sort se tiendra mercredi matin alors que les combats seront lancés dans l’après-midi. Les finales se disputeront le samedi 6 février. Il est à noter que ce déplacement est effectué dans le cadre de la préparation des trois boxeurs pour l’AIBA African OlympicQualification Tournament. Cette compétition se tiendra du 9 au 20 mars au Cameroun.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires