Congrès du Muvman Liberater: le MMM en ligne de mire

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo au congrès du Muvman Liberater, le dimanche 31 janvier.

Ivan Collendavelloo au congrès du Muvman Liberater, le dimanche 31 janvier. 

«2016 sera l’année du désastre pour le MMM.» C’est ce qu’a déclaré Ivan Collendavelloo lors du congrès du Muvman Liberater à Nouvelle-France, le dimanche 31 janvier. «Ou ti pou krwar enn zour MMM ti pou ena 7 députés dan Parlement? En 83, ti ena 19», a-t-il poursuivi.

«2016 ne sera pas l’année du MMM, ce parti est fini. C’est sir Anerood Jugnauth qui redressera le pays», a renchéri Ravi Rutnah. Les différents orateurs ont, de fait, lancé une salve de critiques envers le parti de Paul Bérenger. L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam n’a également pas été épargné.

Lors de son discours, Ivan Collendavelloo devait aussi faire ressortir que «les gens disent qu’en une année, nous n’avons rien fait. Mais redresser le pays ne se fait pas avec une baguette magique». Et d’ajouter : «En ce qui concerne mon ministère, il y a beaucoup de projets, comme utiliser les déchets pour produire de l’électricité et créer des emplois.»

Autre sujet abordé lors de ce congrès : l’affaire BAI. «Le rapport de nTan a donné raison au gouvernement», a soutenu Anil Gayan. «Si Dawood Rawat a des preuves qui peuvent disculper la BAI, il est de son devoir de rentrer à Maurice», a-t-il lancé.

Les orateurs ont également été très critiques envers la presse. «Mo pe warn bann zurnalis, pena plas pu zurnalis racist», a soutenu Ravi Rutnah.

Par ailleurs, le congrès national du Muvman Liberater devrait avoir lieu le 12 juin à Rose-Hill, au Plaza.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires