La guerre de Vacoas, lieu stratégique en termes d’électorat

Avec le soutien de
Si Mahen Jhugroo (à g.) du MSM parle de «retour de manivelle», Patrick Assirvaden, du PTr, dit que son parti n’a jamais monopolisé Vacoas.

Si Mahen Jhugroo (à g.) du MSM parle de «retour de manivelle», Patrick Assirvaden, du PTr, dit que son parti n’a jamais monopolisé Vacoas.

Le Parti travailliste (PTr) et le Mouvement socialiste militant (MSM) se livrent une bataille sans merci. Ils veulent tous les deux tenir leur meeting du 1er-Mai à la Place du Bazar, à Vacoas. Raison : «C’est une ville importante.Elle est bordée par au moins trois circonscriptions», concède Patrick Assirvaden, président du PTr.

En effet, Vacoas est un lieu stratégique en termes d’électorat. La ville est un point central entre le Sud et le centre du pays. Il est donc facile d’y attirer un grand nombre d’électeurs. Pour un membre influent du MSM, c’est le profil des électeurs dans les circonscriptions de Vacoas qui intéresse les deux partis.

«Le MSM et le PTr puisent dans le même électorat. Vacoas compte un électorat important.» Quant aux autres villes, elles seraient plutôt des bastions du MMM ou du PMSD.Quatre-Bornes, ajoute ce membre du MSM, est, par exemple, bien trop grande pour la tenue d’un meeting, car la foule est dispersée.

De son côté, le MMM, qui n’a jamais tenu de meeting en solo à Vacoas, est loin de cette bataille. «Par habitude, nous tenons des meetings à Port-Louis ou à Rose-Hill», explique Ajay Gunness. Pour le secrétaire général du MMM, si ces deux partis se disputent la Place du Bazar, c’est en raison de l’étroitesse de l’espace. «Il suffit de très peu de personnes pour qu’il soit rempli. Ils veulent donner l’impression qu’il y a du monde à leur meeting.»

Si les Rouges insistent sur le fait qu’ils en ont fait la demande en premier, c’est au MSM que la mairie de Vacoas-Phoenix a alloué cet emplacement pour son rassemblement politique. Mahen Jhugroo, trésorier du MSM, indique qu’il ne peut pas affirmer si le PTr a fait sa demande en premier. «Quand Navin Ramgoolam était au pouvoir, il a utilisé l’appareil d’État pendant dix ans pour nous priver de Vacoas. C’est un retour de manivelle.»

Ce que réfute Patrick Assirvaden, qui soutient que son parti n’a jamais monopolisé cette ville. «Ont-ils des preuves qu’ils ont fait des demandes dans le passé avant le PTr et qu’elles avaient été rejetées ? Qu’ils viennent le prouver.»Il maintient que le parti a l’habitude de tenir son meeting du 1er-Mai à Vacoas.

Le PTr à l’ICAC et en cour

Kalyanee Jugoo, la secrétaire générale du PTr, a porté plainte à la commission anticorruption hier, soit vendredi 22 janvier, en compagnie de Rama Valayden et de Yatin Varma. Elle estime qu’il y a conflit d’intérêts dans l’allocation de la Place Bazar par la mairie de Vacoas-Phoenix au MSM. Selon Yatin Varma, le PTr avait formulé la demande, en décembre dernier, pour y tenir son meeting, alors qu’un membre du MSM, qui est aussi conseiller municipal, aurait, de son côté, fait sa requête en janvier.

«C’est ce même membre qui a siégé au conseil pour décider qui aurait la permission de tenir un meeting à Vacoas», affirme-t-il. Le PTr compte également saisir la Cour suprême cette semaine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires