Six juges pour un board

Avec le soutien de

Six juges internationaux se positionnent pour présider l’Integrity Reporting Board créé sous le Good Governance and Integrity Reporting (GGIR) Act. C’est cette instance qui est censée décider s’il faudrait demander à un juge d’émettre un ordre de saisie sur des biens douteux. Le controversé GGIR Act a été gazetted sans tambour ni trompette le 31 décembre après que la présidente de la République l’ait promulgué.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires