Les dénonciateurs traqués

Avec le soutien de

Après la publication dans des journaux de quelques récentes dénonciations mettant le gouvernement dans l’embarras, la machinerie gouvernementale est désormais en marche pour retracer les «whistleblowers». Au-delà de simples enquêtes internes, certains fonctionnaires disent être convaincus que leurs téléphones sont désormais sur écoute. Pas étonnant que le «Whistleblower Protection Bill» ne soit plus à l’agenda gouvernemental.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires