Singapour expulse 26 Bangladais pour liens présumés avec le terrorisme

Avec le soutien de

Singapour a révélé mercredi avoir arrêté l'an passé dans ce petit archipel d'Asie du Sud-Est 27 Bangladais soupçonnés de soutenir "l'idéologie de groupes terroristes" comme Al-Qaïda et l'Etat islamique (EI), et en avoir expulsé 26.

"Ils soutenaient l'idéologie du jihad armé de groupes terroristes comme Al-Qaïda et l'Etat islamique en Irak et en Syrie", a déclaré le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, ajoutant que les suspects avaient été appréhendés dans le cadre de la loi sur la sécurité intérieure.

Arrêtés les 16 novembre et 1er décembre 2015, ces ressortissants du Bangladesh travaillaient dans le secteur de la construction à Singapour, où les travailleurs immigrés séjournent souvent dans des dortoirs exigus.

"Les membres de ce groupe avaient pris des mesures pour éviter d'être repérés par les autorités. Ils se partageaient discrètement du matériel lié au jihad et avaient des réunions hebdomadaires pour parler du jihad armé et de conflits impliquant des musulmans", a ajouté le ministère.

Le groupe recrutait activement des membres dans ses rangs, selon la même source.

Alors que certains des membres du groupe avaient envisagé des "actes de violence à l'étranger, ils n'avaient prévu aucune attaque terroriste à Singapour", a encore dit le ministère.

Le seul Bangladais à ne pas avoir été expulsé purge une peine de prison pour avoir tenté de fuir Singapour après avoir appris l'arrestation d'autres membres du groupe. 

Il sera rapatrié au Bangladesh, pays du sous-continent indien, après avoir purgé sa peine, selon la même source.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires