Les sirandanes, un art proprement mauricien!

Avec le soutien de

Courone dans mo latéte, zéprons dans mo lipieds mo léroi dans basse cour, mé mo napas léroi ?

Côq

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Nhabit napas quilotte ?

Cancarlat
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo rouze dans mo bonhère, mo noir dans mo malhére ? 
Lagrain café
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Boucou ti princes dans ene palais,Couma zotte grandi, zotte tou allé?

Lédan dilé

Merci à notre lecteur, Jean-Claude Sobraty



Tire dibois dans mo tiroir  pou tappe mo cote?

Boite zalimet

Merci à notre lecteur Jean-Claude SOBRATY.



Mo envôye éne lette, mo coné lhére décacétte li ?
Lhameçon
Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Vivants napas causé, morts causé ?
Barvades
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Pariaca dans dileau ?

Madameséré

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Ki zanimo pli pares?

Zéb ; toulétan so lékor rayé»

Jean-Claude SOBRATY



Plonzé, lévé, séc ? 
Feille sonze
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Boutéye endans, divin dohors ?

Zanblongue

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna éne zarbe, quand li éna feilles li napas racines, quand li éna racines, li napas éna feilles ?

Navire

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Dé fours campagne dans milié lapléne ?

Tourous nénez

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo boire dileau àcause napas dileu ?
Navire tombé au sec
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Tout so noirs mo papa zautes lipieds torte ?
 Liciens fisi
 Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo grandmanmân fére éne pont, li tout sél capave passe làhaut là ?

Zergnée

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Dans ène laplaine, éna ène bassin; li touzour sec?

Lombri

Merci à notre lecteur, Jean-Claude Sobraty



Réveil lor brans?
Coq
Merci à notre lecteur Jean-Claude SOBRATY



Mo marce dans éne ptit cimin, zamés mo va posés, zamés mo van tourné ?

Larivière

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Quand mo laporte ouvert li fermé, quand li fermé li ouvert ?

So laport éne cimin qui passe làhaut lérails.

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Tapis mo grandppâ plein pinaises ?
Léciel av zétoiles
Charles Baissac,
«Folk-Lore de l’île Maurice»



Tambour larzent enbas latére ?

(Zinzembe)

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Li quitte so vié lacase, li rentre dans ene lotte vié lacase ?
Soldat (Bernard l’hermite)
Merci à notre lectrice Jean Claude Sobraty.



Mo marcé li marcé, mo arété li marcé ?

Mo monte

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Quatre pattes lor quatre pattes
Sat lor chaise
Merci à notre lecteur, Jonathan Gareth



Sicoupe dans dileau ?

Laline

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Li fouillé, li planté, zamé li récolté

 Satte

 Merci à notre lecteur, Jean-Claude Sobraty



Mamzélles dans bitation, tout zaute linze dicire diciré ?
Pieds banane : touzours zautes feilles diciré
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Lhére mo alle larivière mo çanté, lhére mo tourné mo ploré ?

Barique galère

Charles Baissac, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Ene gato dé coulèrs, mette li lor latab, coupé, partagé, personne pas mangé ?

Paké cartes

Merci à notre lecteur, Jean-Claude Sobraty



Lhére mo alle baingne larivière mo lésse mo tripes lacase ?

Latoéle matelas

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Touzours li marce latéte en bas ?

Coulou soulié

Charles Baissac, «Folk-Lore de l’île Maurice»



So lésprit mo ptit noir dans so nénez ?
Licien
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Brédes galpé

Yéve

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Brédes dourmi ?

Ziraumon

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Li éna lédents li napas labouce, li capave manze lanouite lézour sans posé ?
Lascie
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna éne grand marmaille ; soléye lévé zautes caciéte, soléye coucé zautes sourti ? 

Zétoiles

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo marce dans éne ptit cimin, zamés mo va posé, zamés mo va tourné ?

Larivière

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Boidebène là-haut rempart ?

Moustace

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Ménace doumounde, napas causé ?

Lédoigt

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Metté, lévé, tapé ?

Saye souliers néf

Charles Baissac,  «Folk-Lore de l’île Maurice»



Rente par laporte, sourti par lafenéte ?

Possons dans laséne

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo zétte li blanc, li tombe zaune ?

Dizéf

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



So rôbe mô grandmanman azoute azouté boute en boute ?
Létoit bardeaux
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



So lésprit mo ptit noir dans so nénez
Licien
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Touzours li manzé zamés li avalé ?
Moulin cannes
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna lacase, asoir li vide,  lazournée li plein ? 
Soulié
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice» 



Tapis lareine touzours ouvert, zamés pliés ? 
Grand cimin
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Coupe mo vente, ous a gagne mo trésor ?

Éne grénade

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna éne barique av dé qualités dileau ?

Éne dizéf

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mamzélle làhaut cimin, tout doumounde qui passé embrasse so labouce ?

Lapompe

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Manman guinée zoué viélon, tout ptits blancs dansé ?
Marmite douriz làhaut difé
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo zozo éna néque éne lizié, et so lizié dans so laquée ?

Poélon

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Bonhome noir latéte rouze ?

Boutéye divin

Charles Baissac,  Folk-Lore  de l’île Maurice



Mo beau pitit, mo fort ?
Rotin
Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna éne bassin, tout zozos qui vine boire làdans nôyé ?

La lampe av papions

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mort porte vivant ?

Pirogue

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Pèse mo vente vous a gagne bouillon ?

Fisi

Charles Baissac, Folk-Lore de l’île Maurice



Mo éna dé zoli bassins, çaquéne éne lilote dans milié, lherbe dans bord ; quand zautes bordé vous trouve so dileau coulé çaquéne so coté, més canal qui fourni dileau dans bassins là vous napas capave trouvé ?

Liziés

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna boucoup lassiétes bien fin, zautes beau tombé, zamés cassé 

Feilles

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo envôye éne ptit noir comission, sitôt li fine gagne laréponse mo coné ?

Lhamçon

Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Léna éne banne mamzélles dans bôrd cimin, zautes tout latéte enbas ?

Pieds banane

Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Léna éne banne bébétes qui travaille dans méme lendroit, zautes tendé éne à l’aute, més zamés zautes capave trouve zaute figuire ?

Moutoucs

Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Mo louvraze zamés fini ?
Ramasse vérres boutéye
Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Li napas éna laviande, so lézos làhaut  so disang ?

Barique divin

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna trois gros noirs qui travaille touzours ensemble, zamés zautes avancé zamés zautes arquilé ?

Cylindes moulin

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Grandppâ dans lacase,  so labarbe touzours dohors?

Lafimée

Charles Baissac,  Folk-Lore de l’île Maurice



Mamzelle dans bord cimin, tout dimounde qui passé tâte so tétés ?

Ene pied papaye

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice» 



Trois fréres, néque éne lazoue ?
Marmite
Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Nénez Madame anglés enbas la terre ?

Rave

Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Grand zoréyes, ptit liziés, lapeau verni ?

Soursouris

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo bassin li séc, mette éne la paille li bordé ?

Lizié

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Montagne long li long mo gueter li jolie kan mo gouter li amer…

Margoze

Merci à notre lectrice Meenakshi Jayekurun



Longtemps mo lédoigt té enbas lombe, li comence bourlé dans grand soléye ?

Pouce

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Ki kitsoz kan to bizin li to zet li ek kan to pa bizin li to ramas li ?

Lank bato

Merci à notre lecteur, Roshan Gungaram



Li encore ptit ptit, déza lagale av li ?

 Margose

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Olie de lizie li ena enn sel gro lizie. Ki li ete ?

Zegwi

Merci à notre lectrice Priya Hein pour l’envoi.



Tambour divant, pavillon dérière.

Licien : so labouce zapé, so laqué diboute.

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Moulin marcé quate fois par zour ?

 Labouce

 Charles Baissac, Folk-Lore de l’île Maurice



Piti batte mama pou li santé.

 La cloche

Merci à notre lecteur Jean-Claude SOBRATY



Mo lacase endans peintire en rose, en dohors peintire en vert av énn banne ptit mazambiques làdans ?

Moulondeau

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Ki li meme commencement, li meme la fin?

L’As

Merci à notre lecteur Jean-Claude SOBRATY



Tambour dansé dans millié so la cour ?

Dinde

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Dan mo bonheur mo noir, dan mo malheur mo rouge.

Chevrette

Merci à Lalita Toofaneeram pour cet envoi.



Trois ptits noirs guette vente zaute manman bourlé

Lipieds marmite

Charles Baissac, Folk-Lore de l’île Maurice



Mo dé ptit bonhomes marce ensemble, çaquéne so tour divant ?

Mo lipieds

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Gros bato aller pas gagne marchandise, ti bato aller gagne marchandise, ki mo eter ?

Peigne fin

Merci à notre lectrice Lalita TOOFANEERAM.



Éne bande béfs là-haut montagne, zautes manze roces zautes quitte lhérbe ?

Lipoux

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Tout soldats mo réziment

nhabits vért bonéts rouze ?

Framboises

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Figuire éne zenfant caciette enbas labarbe éne bonhome?

Coco

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo alonze li li alonze moi ?

Natte

Charles Baissac, Folk-Lore de l’île Maurice



Pour les «grands-dimounes» : Ki boule, ki carre ?

Boule bleue

Merci à notre lecteur, Jean-Claude SOBRATY



Lapeau mort condire vivant ?

Souliers

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Bef dormi so la corde marcé?

Ziromon

Merci à Caroline de Spéville



Serpent marcé, lésse so dizéfs ?

Ziraumon

Charles Baissac,«Folk-Lore de l'île Maurice»



Bisin deux Blancs pu fer ene Noir

Note piano

Merci à notre lecteur, Clency Belloguet.



Tambour lor enbas latére ?

Safran

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mem si li ena kat lapats li na pa kapav marser ?

La tab

Merci à notre lectrice Priya HEIN.



Mo bassin li séc, mette éne la paille li bordé ?

Lizié

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Baton dan derrière, courone lor la tete ?

Zanana

Merci à Geneviève Audibert pour l’envoi.



Manze noir, rend rouze ?

Fisi

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Kas cercueil, manze dimoune mort ?

Pistache

Merci à Jean-Claude Sobraty pour l’envoi



Béf crié dan millé dé montagnes ?

So toussé éne doumounde gros lazoues

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Quate pattes monte làhaut quate pattes ; quate pattes allé, quate pattes resté ?

Lichien làhaut cèse

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Qui ti bouir prémier marmite dans péye Maurice ?

Difé

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna éne banne ptit bonshomes : zour zaute féte zautes tout habille en rouge ?

Piments

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Ptit bonhomme, grand çapeau ?

Çampion

Charles Baissac,

Folk-Lore

de l’île Maurice



Mo coné éne mamzelle li manze so tripes, li boire so disang ?

Lalampe

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Cabinéts, cabinéts zisqu’à dans fétaze ?

Bambou

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Guéle dans guéle, sette lapattes,

quate zoréyes ?

Licien manze dans marmitte

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Pa lakol zak ki ape tini zot !!! ?

timbre

Emmanuel RICHON



Poule ponde dans raquettes ?

Lalangue

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Manze par vente, rende par lédos ?

Rabot

Charles Baissac, Folk-Lore de l’île Maurice



Enn lor lot pas larivyer Narnye…?

Paul & Virginie

Emmanuel RICHON



Letan mo lis so ledo, li kapav fer letur later

Timbre

Emmanuel RICHON, «Blue Penny»



Mo çaud mo napas transpiré, mo frés mo transpiré ?

Gargoulétie

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice



Ki sorti Souillac , li al Cap-Malheureux san li bouzé ?

Simé

Merci à notre lecteur, Jean-Claude Sobraty



Blanc napas capave travaille sans noir ?

Plime bisoin lenque

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Éna éne mamzélle, li sivré moi partout més zamés mo capave embrasse li ?

Mo lombe

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo zétte laséne, mo léve éne gros posson, més moi tout séle qui à manze li ?

Mo fanme

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Dans tout lacases so place mo bonne fanme diboute dans coin ?

Balié

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Cicot dans millié lapléne?

Lombri

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna éne lacase, quand mo fine ouvért li, zamés mo capave férme li encôre ?

Bigomeau

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo zétte li en lére li tombe en bas, mo zétte li enbas li monte en lére ?

Boule lastique

Merci à notre lecteur : Marc d’Hotman de Villiers



Ene bato alle, li vert, so dimoune blanc. li retourne, li zonne, so dimoune noir.

Papaye

Merci à notre lecteur, Jean-Claude Sobraty !



Deux gros le doigts, faire message la fimée ?

Texting

Merci à notre lecteur anonyme !



Mo éna éne qualité commandére qui touzours mort sembe so fouéte làhaut so zépole ?

Lérat touzours mort av so laquée

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Carté mo rentré ?

Soquettes

Merci à notre lecteur : Marc d’Hotman de Villiers



Mo lacase longue longue, tout so laçambes rond et partaze en longuére ?

Bambou

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»\



Mo lacase éna belbel couvertire, més éne poteau méme qui tini li ?

Parasol

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo éna éne ptit noir quand pas métte li so langoutil li napas travail ?

Gouïe bisoin difile pour coude

Charles Baissac, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo dibouté li alonzé, Mo alonzé li dibouté ?

Lipied doumounde

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Tourou sans fond ?

Bague

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Si zautes vini zautes napas va vini, més si zautes napas vinis zautes va vini ?

Doumounde plante pitits pois : il pére pizons vine manzé

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Cote mo allé li sivré moi ?

Mo lobme

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Tout mo camrades enbande av moi, mo allé, zautes resté ?

Posson maillé dans lhameçon

Charles Baissac, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mille tourous dans éne tourou ?

Lédé coude

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Pitit noir batte grand noir ?

Piment

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Ça banane là, mo beau manzé zamés mo capave fini li ?

Grand cimin



Quamême fére  çaud, mo touzours frés ?

Lézard

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Éne banne sale, éne banne prope ?

Latére av léciél

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



 
Mo guétte li, li guétte moi ?
Laglace
 

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Attrape li mo alle çace l’aute ?

Ça mème lamain dire av labouce

lhére aprés manzé

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Lhére mo encolère, mo vomi difé ?

Canon

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Mo zétte mo mouçoir dans dileau,

zamés mo capave mouille li ? Feille sonze

Charles BAISSAC, «Folklore de l’île Maurice»



Mo grandmanman zamés oulé dourmi

làhaut so natte, li quitte so natte

li dourmi par tère ? Ziraumon

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Qui lalangue qui zamés té menti ?

Lalangue zanimaux

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»

Vous aussi, envoyez-nous vos sirandanes pour publication ! 



Piti pile manman ?

Bâton pilon

Charles Baissac, Folk-Lore de l’île Maurice



Boisdebène dans dileau ?

Zanguïe

Charles BAISSAC, «Folk-Lore de l’île Maurice»



Dé vann deryer montagne ?
Zorey.

Charles Baissac, «FolkLore de l’île Maurice».



Le «dilo diboute» (canne) et le «dilo pendan» (coco) sont bien connus. Le «piti bat mama» (cloche) ou «bayonet par derier» (mouche jaune) aussi. Mais pour vous permettre de vous lancer, deux sirandanes un peu moins connues, extraites du recueil de Charles Baissac et dûment épelées comme publiées à l’époque :

1. Cinque brances dans dileau : ZOURITTE

2. Mo Lesprit par deriere : NAVIRE, acause so gouvernail

La propension de nos politiciens, depuis des décades, a surtout été de favoriser ce qui divise la nation. En prétendant faire la promotion des cultures ancestrales, assurer l’équilibre des quotas et grâce à l’aide des organisations socioculturelles, on a, trop souvent, aidé à balkaniser la nation et invité au repli sur soi.

La richesse culturelle de ce pays repose évidemment sur la pluralité de nos passés, mais aussi sur les métissages de nos présents. Or, quand une culture se retranche dans son pré carré, ne défend que les siens, ne s’ouvre pas sur les autres et ne se partage qu’avec «nou bann», on finit avec des enclaves, bétonnées les unes des autres. Du séparatisme. Du fragmentaire. Du morcelé.

«L’express» favorise, au contraire, depuis sa naissance, l’émergence d’une nation de partage, de métissage, d’ouverture fraternelle sur les autres. Le Noël ou le Divali de tous, c’est formidable ! Quand le briani ou le riz frit, le sushi ou la rougaille de poisson salé s’invitent sur toutes les tables, on avance ! Quand deux jeunes s’aiment au-delà des frontières ethniques, culturelles ou religieuses, un pari s’affirme et une prochaine génération libérée s’annonce ! La valorisation de la langue kreol, langue unitaire avérée bien avant l’avènement des politiciens et de leurs besoins tactiques électoraux, s’insère dans cette même logique.

Forme d’art savoureuse à l’intérieur du kreol, les sirandanes ont enchanté nos enfances. Il se pourrait que sous la pression du quotidien moderne (consumérisme, avancées numériques, travail ou transport plus astreignant…) on ait moins le temps ou le besoin d’entretenir cet exercice intellectuel, par moments étonnant et souvent succulent. «L’express» voudrait tenter de revigorer cette fulgurance de l’esprit, cette saillie de la créativité. Avec vous !

Au cours des prochaines semaines, nous allons chaque jour publier, dans cette rubrique, une sirandane dûment répertoriée par les seules publications dont nous ayons connaissance : «Folk-Lore de l’île Maurice» de Charles Baissac (1re édition :1887) et «Sirandann» de Gabrielle Wiehé, ainsi que les «Nouvo Sirandann» («Nursery ryhmes an morisien») de Dev Virahsawmy, tout en vous invitant à nous soumettre VOTRE sirandane à vous, creusée à partir de votre imagination propre, ce que Natacha Appanah décrit comme «cette manière de dire le monde, de lui enlever son masque de tous les jours et de le surprendre».

Vos propositions, que nous pouvons recevoir soit à l’adresse e-mail contact@lexpress.mu, soit par courrier, dans notre boîte postale BP 247, seront revues par un jury constitué de Dev Virahsawmy que l’on ne présente plus, Mario Noorah de Radio One et un journaliste de «l’express». Les meilleures sirandanes de 2016, avec le nom de leurs auteurs, seront publiées au compte de La Sentinelle Ltd, dans un recueil qui pourra s’acheter dans le commerce en fin d’année.

Si l’initiative est un succès, l’expérience sera renouvelée avec plaisir.

À vous de jouer ! Si vous le voulez bien…

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires