L’appel à la révolte du chef de l’EI tourné en dérision

Avec le soutien de

Le chef du groupe jihadiste État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, a appelé, sur les réseaux sociaux Twitter et Telegram, à un soulèvement en Arabie saoudite et promis des attaques en Israël, dans un enregistrement audio publié en ligne samedi. Toutefois, il semblerait que cet appel n’ait pas rencontré le succès escompté, au vu des commentaires partagés sur Twitter depuis. Hilarants pour la plupart, ces commentaires venant de toute la planète se moquent ouvertement du chef jihadiste. Petit florilège

«J’ai Star Wars dimanche, désolé, je peux pas !», «Désolé, mec, c’est la semaine des partiels», «J’étais en route, mais j’ai vu le prix du carburant. Envoie-moi de l’argent et j’arrive»,«Désolé Daech. Ce musulman vient de se réveiller. A besoin de café. D’ailleurs, là c’est le moment de passer le weekend de Noël en famille. Dégage maintenant» ou encore «Est-ce que maman doit signer une fiche ? Je ramène mon déjeuner, mais maman dit que je dois être rentré à 19 heures.» Voici donc quelques-uns des tweets partagés, suite à cet enregistrement qui est le premier en sept mois, selon le site américain de surveillance des réseaux jihadistes SITE. 

Il survient alors que l'EI subit des revers militaires en Syrie et en Irak. 

Dans cet enregistrement de 24 minutes, explique l’Agence France Presse, Baghdadi critique la vaste coalition de 34 pays dont la création a été annoncée par l'Arabie saoudite le 15 décembre pour «combattre le terrorisme».

«Ils ont récemment annoncé une coalition (...) faussement appelée ‘islamique’ et ont affirmé que son but était de combattre le califat», proclamé par l'EI à cheval entre la Syrie et l'Irak, a indiqué Baghdadi.

«Si cette coalition était islamique, elle aurait apporté la victoire et son aide au peuple en Syrie», a-t-il affirmé. Le chef de l'EI, qui dans ses enregistrements passés s'est attaqué de manière virulente à Ryad, a appelé les Saoudiens à «se soulever» contre ses dirigeants.

Baghdadi a menacé d'attaquer Israël, affirmant que l'EI «n'avait pas un instant oublié la Palestine».

La première et dernière apparition publique de Baghdadi avait eu lieu à l'été 2014 dans la ville irakienne de Mossoul.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires