Un an du gouvernement Lepep: une dizaine de corps parapublics toujours sans CEO

Avec le soutien de

Cela fait un an que le gouvernement de l’alliance Lepep est au pouvoir. Un constat : plusieurs institutions parapubliques sont toujours étêtées. En l’absence d’un Chief Executive Officer (CEO), la plupart sont pilotées par leur président de conseil d’administration. Survol de la situation.

Independent Broadcasting Authority

Depuis le décès de Dulliparsad Suraj Bali, le poste de directeur général de l’Independent Broadcasting Authority n’a pas été rempli.

MBC

Depuis la mise à pied de Pritam Purmessur le 21 août, la station de radiotélévision nationale est menée par une Officer in Charge, Jacqueline Chuong. L’appel à candidatures n’ayant rien donné, le ministre responsable Roshi Bhadain a jeté son dévolu sur Jean-Claude de l’Estrac. Sauf que la nomination de ce dernier n’a toujours pas été officialisée en raison de lobbies à l’intérieur et à l’extérieur de la MBC.

L’Information and Communication Technologies Authority

Ce corps parapublic risque de se retrouver sans CEO pendant encore un bon bout de temps puisque son directeur, jusqu’ici Krishna Oolun, a été suspendu de ses fonctions en août après un cas de fraude alléguée.

Road Development Authority

Le second exercice d’appel à candidatures sera-t-il le bon ? Le premier n’ayant pas convaincu, l’oiseau rare est toujours dans la nature. C’est le 12 août que l’ancien directeur Cadressen Dorsamy (photo) de même que son adjoint Sadruddin Muhammad Diljore ont été suspendus de leurs fonctions.

Irrigation Authority

Ici également, l’attente risque d’être longue avant qu’une issue ne soit trouvée. Chatta Hookoom, le directeur de l’Irrigation Authority, a été suspendu de ses fonctions le 23 novembre. Il lui est reproché de n’avoir, entre autres, pas publié les bilans financiers de l’organisme depuis 2010.

National Computer Board

Toujours pas de nouveau CEO depuis que Dan Faugoo, frère de l’ancien ministre de l’Agro-industrie, a été remercié le 20 août. En attendant de trouver l’oiseau rare, c’est Vik Bhoyroo qui y assure l’intérim.

Air Mauritius

Le successeur d’André Viljoen n’a toujours pas été désigné quatre mois après le départ de l’ex-CEO sud-africain. Ici aussi l’appel à candidatures n’a rien donné. Un head hunting est en cours et, selon le conseil d’administration, une décision est attendue, cette fois-ci, vers mi-janvier 2016.

Financial Reporting Council

Toujours pas de CEO pour le Financial Reporting Council depuis que Selvida Naiken a été contrainte de rendre son tablier après l’éclatement de l’affaire BAI en avril. C’est uniquement son conseil d’administration qui a trouvé un président le 13 juillet en la personne de l’ancien juge, Satyabhooshun Gupt Domah.

Financial Services Commission

Autre mesure répressive prise dans le sillage de l’affaire BAI a été le non-renouvellement du contrat de Clairette Ah-Hen. Un appel à candidatures a été lancé mais aucune décision n’a encore été arrêtée. Cela fait plus de six mois depuis que l’Indien P. K. Kuriachen assure l’intérim au poste de CEO de la Financial Services Commission.

Sugar Investment Trust

Un dénouement est toujours attendu depuis qu’un appel à candidatures a été lancé pour trouver le successeur de Ravin Bholah. Il figure parmi les premiers nominés politiques de l’ancien gouvernement à avoir été éjectés de leur fauteuil à l’arrivée de l’alliance Lepep au pouvoir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires