Politique: ces parlementaires qui ne chôment pas pendant les vacances

Avec le soutien de

Ce n’est que le 29 mars que les travaux parlementaires reprendront. Certains membres de l’Assemblée nationale ont choisi de profiter de leurs vacances en famille. D’autres, en revanche, meublent leur  temps libre en intensifiant leur travail sur le terrain…

Maya Hanoomanjee, Speaker

«Je suis loin d’être en vacances», lance-t-elle d’emblée. Elle explique qu’elle a fort à faire. À commencer par les préparatifs visant à accueillir 400 délégués lors de la conférence de la Commonwealth Parliamentary Association, prévue en août. Puis, il y a tout le travail portant sur la retransmission des travaux parlementaires en direct.

«Nous avons sollicité l’aide du Parlement anglais et de l’Inde. Il y a des gens à recruter et à former. Sans compter des amendements à apporter.» Autre tâche qui attend la Speaker : la mise sur pied d’un gender caucus au Parlement, c’est-à-dire d’un groupe de femmes au sein de l’Assemblée nationale, dès la rentrée. «Le travail a déjà commencé», conclut Maya Hanoomanjee.

Alain Wong, ministre de la Fonction publique

Pour Alain Wong, «il n’y a pas de vacances pour les ministres car il y a un gros travail à abattre». D’autant plus, dit-il, que c’est durant le mois de décembre qu’ils sont le plus sollicités. Que ce soit pour «des discours, pour l’organisation et la sponsorisation de déjeuners au sein de la circonscription ou encore s’enquérir des besoins des gens».

Aucun voyage à l’horizon pour le ministre, la somme de travail qui lui incombe étant trop importante. S’il se dit conscient qu’il n’y a pas de programme défini jusqu’à la reprise des travaux parlementaires, il indique, toutefois, avoir beaucoup à faire au niveau de son ministère. Des réunions se succèdent «concernant notamment des projets en cours, comme le Public Service Bill qui sera présenté à la rentrée.»

Léopold Buisson, député de Rodrigues

Pas de vacances prévues non plus pour le député rodriguais. Son temps libre, il le consacrera à un travail de terrain, «à prendre note des doléances des habitants». Sans compter, poursuit-il, les préparatifs en vue des élections de l’Assemblée régionale de Rodrigues, «qui se feront probablement à la fin de l’année prochaine».

Ivan Collendavelloo, leader du Muvman Liberater

Selon lui, on ne peut pas véritablement parler de vacances pour les députés. Encore moins pour les ministres. Il affirme que ces derniers continueront à s’occuper de leur ministère. Lui cessera de recevoir les mandants durant la période des fêtes. «Je compte prendre sept jours de congé. Mais je n’ai pas encore fixé de dates», souligne le leader du Muvman Liberater.

Eddy Boissezon, secrétaire général du Muvman Liberater

Le Parliamentary Private Secretary de la circonscription no15 (La Caverne–Phoenix) envisage, lui, de faire une pause en cette fin d’année. «On recevait les gens tous les mercredis. Mais là on va faire une pause, en raison des fêtes de fin d’année.» En revanche, précise-t-il, le travail de terrain reprendra à la mi-janvier. Quant aux préparatifs en vue des célébrations marquant la Journée mondiale de la femme, prévues le 8 mars, ils débuteront en début d’année.

Rajesh Bhagwan, Whip de l’opposition

Si le député mauve a bel et bien l’intention de passer du temps en famille, il ne compte pas non plus chômer. Durant les vacances, il envisage de fignoler ses dossiers pour être fin prêt à la reprise des travaux parlementaires. «Mo krwar avek 7 dépité nou finn bien fatig zot. Lao 300 kestion ek 24 Private Notice Questions.»

Kavi Ramano, député du Mouvement patriotique

Le député affirme qu’une pléiade d’activités est prévue, en ce mois de décembre, au sein de la circonscription no18, Belle-Rose–Quatre-Bornes. «Nous allons mettre en place les structures du parti au niveau national et consolider les dix polling centres à Quatre-Bornes.» En revanche, Kavi Ramano a prévu de s’octroyer une petite semaine de vacances en famille, début janvier. «Mais je resterai au pays», précise-t-il.

Ezra Jhuboo, député du Parti travailliste

Les fêtes de fin d’année, c’est en famille que le député compte les passer. Et dès janvier, il compte bien être plus actif au sein du parti. «Nous aurons plusieurs réunions avec le conseil des villages de la circonscription afin de passer en revue tous les problèmes relevés. Je poserai ensuite des questions en ce sens à la rentrée parlementaire.

Reza Uteem, député du MMM

Planning chargé pour le député mauve jusqu’à la fin de l’année, faisant état de multiples activités dans la circonscription, de journées récréatives et d’activités sportives et sociales. Sans compter des réunions du Bureau politique du parti, du comité central ou du comité régional. «Vu que je ne dois pas aller au Parlement, cela me fait un jour supplémentaire pour me rendre au sein de ma circonscription et écouter les doléances des habitants.» Quid des vacances en famille ? «Il est possible que je prenne une semaine de vacances en famille, mais  nous n’avons pas encore fixé de dates.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires