Vers un développement de la pêche hors lagon

Avec le soutien de
Le commissaire Payandee a remis du matériel à un pêcheur le 7 décembre.

Le commissaire Payandee a remis du matériel à un pêcheur le 7 décembre.

Les autorités rodriguaises veulent faire décoller le secteur de la pêche. Cela passe notamment par l’incitation aux pêcheurs d’aller hors lagon, via la distribution d’équipements, ainsi que d’aides à la maison des pêcheurs.  

Hameçons, lignes, moulinets, ainsi que d’autres équipements modernes… Des pêcheurs hors lagon ont reçu du matériel de pêche, le 7 décembre, à Port-Mathurin. Ces équipements leur ont été remis par le commissaire de la pêche, Richard Payandee. 

Sept bateaux ont reçu ce matériel : le Maman Rouge de Marcelin César, le Vivano de Jean Christian Albert, le Becune de Jean Paul Félicité, le Vacoas de Clyde Albert, le Sacré Chien de Georgy Roussety, le Dorade d’Eric César et le François Leguat de Maurice Augustin. 

Le chef de département de la commission, Carlo Botsar, explique qu’il y a eu un exercice d’expression d’intérêt, suivi d’une évaluation des projets avant d’octroyer les sept bateaux à ces pêcheurs. Le but étant de professionnaliser le secteur de la pêche dans l’île. 

Le commissaire Richard Payandee soutient pour sa part qu’il est important d’aider les pêcheurs à aller en dehors du lagon afin de faire décoller le secteur de la pêche. «Le gouvernement régional s’est fixé comme objectif de donner l’opportunité aux pêcheurs afin qu’ils puissent faire décoller le secteur. Ces équipements ont couté plus de Rs 770 000 et nous tenons à initier de nouvelles techniques de pêche.» 

De l’eau à la maison des pêcheurs pour faire des glaçons

Il rajoute que la commission de l’environnement dont il a la responsabilité, a également fait l’acquisition d’un camion-citerne afin de pouvoir distribuer de l’eau à la maison des pêcheurs pour la fabrication de glaçons. «Ti ena en sel masin glason, nou fin aste en deziem parski nou anvi met tou ban moyen a la disponibilite ban peser.»

Richard Payandee rajoute qu’un panneau photovoltaïque sera installé incessamment sur le toit de la maison des pêcheurs afin de diminuer le cout d’électricité. Projet qui sera financé par le Global Environment Fund Grant Programme et l’United Nations Development Programme. «Un groupe de pêcheurs fera bientôt le déplacement vers les Seychelles pour un programme d’échange et de partage d’expérience. Il existe pas mal de potentiel dans le secteur de la pêche et il est important de viser l’exportation», estime Richard Payandee. 

«Ce secteur peut être générateur de beaucoup de revenu.» Il a lancé un appel aux pêcheurs afin de fournir des données fiables à la commission pour que des statistiques puissent être compilées et ainsi dresser une vision de l’avenir. «Ban lotorite pe fer zot par, ban peser bizin fer zot par.» 

«Mo bien kontan ki lakomision zordi pe fer sa zes la. Nou fin gagn ban sonder, mouline elektrik, lamson, tousa. Sa ban lekipman la modern ek sa pou ed moi ek mo lekip dan seki nou pe entreprandre. Nou pou resi devlop sekter lapes dan Rodrig», a déclaré Jean Christian Albert. 

Clyde Raffaut, un autre pêcheur, abonde dans le même sens. «Sa ban lekipman la pou permet mwa amelior mo lapes, savedir ki nou kantite pwason pou ogmente. Kan nou fer ban sorti nou gagn apepre 200 a 300 liv pwason par semen depan lor letan. En bon linisiativ ki komision lapes fin pran.» 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires