Cristiano Ronaldo prépare sa reconversion et se lance dans l'hôtellerie

Avec le soutien de

S'il espère jouer au football "encore six, sept ou même dix ans", le triple Ballon d'or Cristiano Ronaldo, presque 31 ans, pense déjà à sa reconversion : il s'est lancé jeudi dans l'hôtellerie et se voit dans la peau d'un entrepreneur.

"Beaucoup d'entre nous, chez les footballeurs, finissent leur carrière sans savoir ce qu'ils vont faire. Pour moi, c'est clair : je veux m'occuper de mes marques", a-t-il assuré à l'AFP jeudi.

La star du Real Madrid n'en est pas à son coup d'essai. Sous l'enseigne "CR7", il a déjà investi le marché des chaussures, des sous-vêtements et des chemises. Jeudi, il a annoncé un investissement de plus de 37 millions d'euros dans quatre hôtels aux côtés du groupe portugais Pestana, originaire de son île natale de Madère.

"A 30 ans, j'ai déjà beaucoup de choses entre mes mains, j'ai un super entourage, je suis vraiment très heureux", affirme Ronaldo. Mais "d'autres projets viendront. Ce que je veux, c'est que mon nom soit toujours plus grand dans tous les domaines où j'exerce", ajoute-t-il.

Souriant, il est déjà très à l'aise dans l'habit de l'homme d'affaires, en costume gris et cravate rouge, dans le salon d'un hôtel de luxe du groupe Pestana, à Lisbonne. Pas question pour lui d'envisager une carrière sur le banc de touche. "Je ne me vois pas comme entraîneur, ce n'est pas mon ambition", estime-t-il. "Mais qui sait si je ne changerai pas d'avis !"

- Retour aux sources -

Originaire d'un quartier populaire situé dans les hauteurs de Funchal, à Madère, Ronaldo a été repéré à l'âge de 11 ans par le Sporting Portugal et s'est envolé pour Lisbonne. Mais il n'oublie pas ses racines, et c'est sur son île natale que le sportif lancera son premier hôtel. "Madère, c'est le point de départ le plus important pour moi", confesse-t-il.

Devenu le footballeur le mieux payé du monde (plus de 70 M EUR en 2014), c'est lui qui fait vivre sa mère et sa famille, dont une partie est restée à Madère.

A Funchal, l'hôtel se situera à deux pas du musée consacré à sa carrière que le sportif a lui-même financé. A quelques centaines de mètres de là, trône une statue en bronze à son effigie, inaugurée en décembre 2014.

Trois autres hôtels suivront, à Lisbonne, Madrid et New York. "Tous les investissements sont réalisés à 50-50" entre Ronaldo et le groupe hôtelier, pour un total de 75 millions d'euros, a précisé Dionisio Pestana, patron et fils du fondateur de l'entreprise.

Plus important groupe hôtelier portugais, Pestana est né en 1972 à Madère et compte aujourd'hui 87 hôtels dans 16 pays, en Europe, en Afrique, ainsi que sur le continent américain.

"Il était impossible de me lancer seul dans un projet de cette envergure, à chacun son domaine", avait affirmé un peu plus tôt Ronaldo en conférence de presse, avant d'ajouter : "Mon univers est celui du ballon, mais la vie change et j'ai toujours rêvé d'avoir un hôtel !"

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires