A Rivière-du-Rempart: SAJ s’excuse sur son absence de la circonscription

Avec le soutien de
Le Premier ministre lors d’une sortie dans la circonscription no 7, mercredi 16 décembre.

Le Premier ministre lors d’une sortie dans la circonscription no 7, mercredi 16 décembre.

«Mo pas kapav gaspiy mo lenerzi galoup a drwat a goss…», a déclaré le Premier ministre. Lors d’une sortie dans la circonscription no 7 (Piton/Rivière-du-Rempart), sir Anerood Jugnauth a tenu à exprimer ses souhaits aux habitants tout en s’excusant pour son absence. Il a profité de l’occasion pour faire le bilan de l’alliance Lepep depuis qu’il est au pouvoir.

Selon SAJ, plusieurs promesses ont été respectées et le gouvernement continue à honorer les engagements pris à l’égard de la population. «Il y a eu l’augmentation de la pension de vieillesse, l’introduction d’un tarif spécial au niveau du CEB, subside sur le riz et la création d’emplois, entre autres», explique le leader de l’alliance Lepep. Il a ajouté que le gouvernement a énormément contribué au miracle économique grâce à tous les changements apportés.

Revoir le système de transport gratuit

Le chef du gouvernement n’a, toutefois, pas manqué d’égratigner au passage le leader de l’opposition et Navin Ramgoolam. «L’ancien-Premier ministre et Paul Bérenger étaient persuadés qu’on n’allait pas réussir et aujourd’hui ils veulent faire croire qu’ils auraient pu mieux faire. Ki kalite lalang zot ena», a-t-il poursuivi. Il a lancé un appel au public de ne pas se laisser berner par «bann dimoun kinn boir ou disan e ki finn enrichi zot lor ou latet».

Selon SAJ, il faut, toutefois, revoir le système de transport gratuit. Car, dit-il, il y a beaucoup d’abus à ce niveau.

Egalement présent, Vishnu Lutchmeenaraidoo a, lui aussi, fait l’éloge de l’alliance Lepep. «Jamais un gouvernement dans le passé n’a fait autant pour réduire la pauvreté. Mais nous on l’a fait. Parole donnée, parole sacrée». Il a ajouté que le gouvernement ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et promet d’autres engagements. Le ministre des Finances a, toutefois, tenu à rappeler à la population qu’il faut être patient en ce qui concerne les développements à venir. 

Ravi Rutnah s’est, pour sa part, attardé sur l’honnêteté et l’intégrité. «Nous n’accepterons aucun argent volé et sale, ni la drogue. Nou pu kass lerein bann dimoun ki kokin pu vinn ris», a-t-il confié.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires