Ramgoolam sur l’affaire Soornack: «Difficile d’établir la vérité»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam a passé en revue sa convocation au CCID lors d’un point de presse, mercredi 16 décembre.

Navin Ramgoolam a passé en revue sa convocation au CCID lors d’un point de presse, mercredi 16 décembre.

«Il est clair que depuis le début, il y a un patternde mensonges, de manipulations et de fausses allégations…» Navin Ramgoolam n’a pas tardé à réagir après sa convocation au Central Criminal Investigation Department(CCID), mercredi 16 décembre. L’ancien Premier ministre a animé une conférence de presse peu après son interrogatoire et a vivement critiqué l’alliance au pouvoir.

«Le Parti travailliste grimpe et devient un obstacle»

Selon le leader des rouges, «tous ces mensonges surviennent juste au moment de l’évaluation du gouvernement qui a perdu 19 points tandis que le Parti travailliste, lui, grimpe et devient un obstacle». Et d’ajouter : «Même dans l’affaire Soornack, je ne sais d’où sortent ces faussetés.»

Interrogé sur cette affaire, le leader du PTr n’a toutefois pas souhaité donner plus de détails et a simplement indiqué que «beaucoup de mensonges circulent. Il est difficile d’établir la vérité». L’avocat de la femme d’affaires a, pour sa part, indiqué que sa cliente n’a jamais juré d’affidavit en Italie.

Navin Ramgoolam a, par ailleurs, demandé au public de «s’interroger sur les mensonges du gouvernement. Un exemple : Shakeel Mohamed. La police martelait qu’elle avait des preuves irréfutables dans cette affaire, mais au final les charges ont été rayées», a-t-il soutenu.

Selon le chef du PTr, depuis que l’alliance Lepep est au pouvoir, Maurice a perdu des points sur le plan international. «Certains ont même peur d’investir à Maurice. Les gens voient la façon dont le gouvernement traite les fonctionnaires, les convoquant un à un au CCID. Le pays ne va pas avancer de cette manière.»

Publicité
Publicité

C’est une affaire qui a défrayé la chronique. Celle de Nandanee Soornack, l’amie intime de l’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam. Ce mercredi 19 avril, l’activiste rouge qui a quitté le pays après la défaite du PTr, parlera de sa vie personnelle et sociale aux membres de la presse. Voici un dossier pour mieux-comprendre toute cette polémique autour de la femme d’affaires désormais établie à Milan.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires