Trafic de drogue : Luco Philippe clame son innocence

Avec le soutien de
Photo d’archives. L’inculpé a déclaré à la magistrate en cour qu’il était innocent, ce lundi 14 décembre.

Photo d’archives. L’inculpé a déclaré à la magistrate en cour qu’il était innocent, ce lundi 14 décembre.

Luco Philippe est loin d’être un inconnu dans le paysage rodriguais. Cet homme d’une cinquantaine d’années, chauffeur à la commission de la santé, a été arrêté le 6 octobre dernier dans le sud de l’île. Il fait l’objet d’une accusation provisoire de «drug dealing». 

Lui, clame toujours son innocence et déclare avoir été piégé par les éléments de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU). A ce jour, il n’a pas encore obtenu sa libération sous caution et est toujours détenu à la prison de Pointe-La-Gueule. 

Cet habitant de Petit Gabriel a affirmé en cour ce lundi 14 décembre matin, devant la magistrate, qu’il est innocent de ce dont on l’accuse. «Mo pa kon nanrien dan sa zafer la. Sa zour la mo ti sorti don zanimo manze parski mo ban zanimo gard lakot. Ti ena en lot dimun avek mwa. Ler nou pe retourne aswar, en van l’ADSU aret mwa ek dir ki mo ena ladrog avek mwa», soutient-il. «Zot dir ki ti ena en sak avek mwa ek mon zet li kan mon truv zot vini. Li fos. Zot pe met en fos sarz lor mwa akoz mo ti gagn problem avek en ofisie ladan. Ek li fin deza menas mwa ki li pou piez moi ek li pou gagn mwa.»

Les policiers refusent de prélever les empreintes

Luco Philippe ajoute avoir «gagn kout gaz» le soir de son arrestation. Il trouve étrange que l’homme qui l’accompagnait n’ait pas été inquiété par la police. Ce qui lui fait dire que c’est un coup monté pour avoir sa tête. 

De leur côté, les éléments de l’ADSU maintiennent que le suspect aurait balancé un sac un peu plus loin de son véhicule quand il les a vu arriver. Et, ayant récupéré le sac, ils ont trouvé 32 sachets soupçonnés contenir de la drogue. 

L’accusé a fait une requête pour prélever les empreintes sur le sac afin de prouver que ses empreintes n’y figurent pas et ainsi confirmer son innocence. Ce à quoi les limiers de l’ADSU ont objecté, arguant que «nou pa ti met legan kan nou ti al fer arestasion» et que le sac a été manipulé par plusieurs policiers pour les besoins de l’enquête. 

En attendant que toute la lumière soit faite dans cette affaire, Luco Philippe dort en prison. Mais il dit ne pas baisser les bras et compte se battre pour obtenir justice. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires