Bérenger: «En un an, il y a eu une dégringolade généralisée»

Avec le soutien de
 Paul Bérenger lors de sa conférence de presse, le samedi 12 décembre.

 Paul Bérenger lors de sa conférence de presse, le samedi 12 décembre.

Une «désillusion totale», une «dégringolade généralisée»… C’est en ces termes que le leader du MMM, Paul Bérenger, a fait le bilan de l’alliance Lepep après un an au pouvoir. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse, le samedi 12 décembre.

Selon Paul Bérenger, «l’île Maurice est entrée dans le livre Guinness des records. Il y a un désordre indescriptible». Il devait notamment déplorer le fait que l’Assemblée nationale soit en congé jusqu’au 29 mars 2016. «Il n’y a plus aucun contrôle», a-t-il soutenu.

Revenant sur la Private Notice Question du vendredi 11 décembre, sur les pouvoirs de nomination du président de la République, il a insisté pour que «la Constitution soit amendée afin qu’en 2016, on n’ait pas un président vase à fleurs». Commentant la réponse du Premier ministre, il devait utiliser à plusieurs reprises le mot «honteux».

Compensation salariale

Autre sujet abordé : la compensation salariale. Pour Paul Bérenger, sans l’intervention des syndicats, le montant n’aurait pas été revu à la hausse. Et, a-t-il fait ressortir, «on aurait oublié les veuves et les pensionnaires si le MMM n’avait pas mis la pression».
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires