Vice-présidence de la République : Remous autour de la nomination de Vidya Narayen

Avec le soutien de
Sa nomination à la vice-présidence a été une «surprise», dit Vidya Narayen. Les partisans de Menon Murday, eux, crient à l’injustice.

Sa nomination à la vice-présidence a été pour elle une «surprise», dit Vidya Narayen. Les partisans de Menon Murday, eux, crient à l’injustice.

Elle fait preuve de «prudence». Et, Vidya Narayen ne fera pas de «déclaration irréfléchie» au sujet de sa nomination en tant que vice-présidente de la République. Jointe au téléphone pour une réaction, hier samedi 5 décembre, dans l'après-midi, elle a par ailleurs déclaré qu’elle «ne s’attendait guère à cela. Mon nom a été cité  out of nowhere et, comme tout le monde, je suis surprise». Car, fait valoir Vidya Narayen, c’est  Menon Murday qui était pressenti pour occuper ce poste. L’ancienne Ombudsperson for Children dit «attendre une correspondance  officielle de la part des autorités et une confirmation» avant d’en dire davantage.

En attendant, cette nomination ne fait pas que des heureux… Dans la circonscription nº 13, à  Rivière-des-Anguilles-Souillac, des sympathisants du MSM crient leur colère. Ils sont d’avis que c’est Menon Murday, candidat battu aux dernières élections générales, qui aurait dû occuper le siège de vice-président.

Pour Gérard Lepoigneur, un agent du MSM au nº 13, «les gens  ne comprennent pas cette décision». A l’issue d’une réunion, hier, les membres des différentes branches des comités régionaux du MSM ont fait part de leur décision d’organiser un rassemblement, ce matin, au Village Hall de Rivière-des-Anguilles,  à 10 h 30.

MENON MURDAY «ÉVINCÉ»

D’autre part, «l’évincement» de Menon Murday a aussi pris de court ses deux colistiers, des «camarades» qui étaient à ses côtés lors des législatives.  Et, même si Manish  Gobin dit ne pas vouloir faire de déclaration à ce stade,  Bashir Jahangeer, lui, exprime ouvertement sa déception.  «J’ai pu rencontrer Menon Murday et je peux vous dire que son moral est au plus bas. On lui a promis ce poste il y a un an et imaginez ce qu’il  ressenti quand il a apprend qu’une autre personne a été choisie…»

Bashir Jahangeer soutient que, même s’il n’a pas été élu, Menon Murday est toujours présent au no 13. La prochaine étape ? Une réunion du comité régional prévu le mercredi 9 décembre en présence du leader du MSM, Pravind Jugnauth. «J’estime que c’est la voix du peuple qui se fera entendre ce matin.»

Nous avons essayé de contacter Menon Murday à plusieurs reprises hier,  mais en vain. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires